Gouvernement : Les limites objectives du ministre de l’habitat et de l’Urbanisme

Gérer un département aussi problématique dépasse sûrement les compétences de l’actuel ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme, Cheick Sidiya Sissoko dit Kalifa. Telle est la crainte des acteurs du secteur et ses collaborateurs. Sa nomination au sein du gouvernement SBM fait grincer des dents d’abord dans son parti l’Adéma/PASJ mais aussi dans les secteurs fonciers. Cheick Sidiya Sissoko dit Kalifa en sa qualité de ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme ne rassure au regard des nombreux impairs à son actif. Celui qui a dirigé l’Agence de cession immobilière (ACI) pendant quelques années n’a pas laissé le souvenir d’un homme de décision et d’actions. Pour beaucoup de ses anciens collaborateurs, il est lourd à la tâche et travaille en solitaire. “Même s’il est un bon cadre, il traine la réputation de ne se fier qu’à ses seules volontés. Forcément, cette attitude ne favorise pas l’efficacité dans le travail”, témoigne un cadre de l’ACI. A l’Adéma/PASJ, certains de ses camarades lui reprochent surtout son comportement solitaire et souvent en déphasage avec la réalité du terrain. “En fait Kalifa ne s’intéresse qu’au papier, il ne prend pas d’initiatives alors qu’un département comme celui qu’il est en train d’occuper en demande beaucoup”, déclare un militant de l’Adéma. Qu’est-ce que le ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme, Cheick Sidiya Sissoko dit Kalifa peut apporter de nouveau pour améliorer la politique foncière ? “Rien !”répond un autre cadre de la direction nationale du cadastre. “Pour nous, il faut un ministre qui accepte d’aller au charbon et qui ose partir souvent à contre-courant de l’opinion. Le foncier est une question sensible qui exige beaucoup d’un ministre”, explique-t-il. Ici, la crainte est de ne pas pouvoir combler le vide laissé par son prédécesseur Me Bathily qui, malgré son excès de zèle, avait commencé à apporter des changements dans l’activité foncière. Homme politique, Cheick Sidiya Sissoko dit Kalifa hésite surtout avant de s’aventurer sur certaines questions. Et il l’a démontré lors de la démolition des habitations à Souleymanebougou où seul le ministre était visible. Pis, Kalifa est appelé à rassurer surtout les acteurs du secteur au moment où des investisseurs étrangers sont fortement intéressés par le Mali. Mauvais casting quand tu nous tiens ! Abdoul Latif Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here