Réélection de Dramane Aliou Koné dit DAK à la Maison de la presse : vers l’accélération du processus de la formation des journalistes

Son passage à la Maison de la Presse comme président restera sans nul doute dans les annales de cette institution. Dramane Aliou Koné dit DAK a posé et continue de poser des actes pour le renouveau du métier. Du haut de ses quarante ans, l’enfant de Ségou (Darsalam) est à son deuxième mandant à la Maison de la presse. Ses pairs ont décidé de lui laisser continuer ce qu’il a commencé il y a quelques années à la Maison de la Presse. Qui est DAK ? Originaire de deux régions dont il en est fier (Segou et Sikasso), DAK, après ses études universitaires et professionnelles, a embrassé en 2002 sa passion qui est le journalisme. Si certaines personnes y sont rentrées par effraction, Dramane Aliou Koné est venu par amour parce qu’après avoir fraichement quitté les bancs plusieurs opportunités se sont présentées à lui, mais, il a choisi ce métier noble qui est le journalisme. Et ce, malgré l’opposition de ses proches qui prônaient que cette profession ne fait pas gagner beaucoup d’argent. Ainsi, de 2002 à aujourd’hui, Dramane Aliou Koné a été journaliste dans plusieurs médias de la presse écrite et de la radio. Jeune journaliste (DAK), s’est vite fait remarquer par son courage, son dynamisme, et sa vision de rénover la presse. Ce qui lui a permis d’être trésorier à l’Association des Editeurs de la Presse Ecrite Privée du Mali (l’ASSEP) puis président de cette même association de 2008-2014. En 7 ans à la tête de l’ASSEP, DAK a posé des jalons parmi lesquels, la formation des journalistes et surtout l’obtention d’un site communément appelé cité de la presse qui abrite le logement des journalistes maliens. L’acquisition de la parcelle était conditionnée au respect d’un certain nombre de critère. Cette œuvre a été très salutaire au sein de la presse vue le maigre moyen des journalistes et le coût élevé des terrains à usage d’habitation à Bamako. Aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre des années, cet adage sied bien à lui, car les résultats obtenus à la tête de l’ASSEP lui ont permis d’être élu président de la Maison de la Presse pour un mandat de trois (3)ans de 2014-2017 et réélu le 30 Décembre 2017. Avec son équipe à la Maison de la Presse, une image positive est revenue à cette structure. Plusieurs réalisations sont à son actif : le renouvellement des matériels de travail des administrateurs, l’équipement de la salle de cyber pour les journalistes, la création et l’ouverture de l’école de journalisme au Mali. Avec lui, un nouveau partenariat a été signé entre la Maison de la presse du Mali et celle de la sous-région. Dans le souci de renforcer la capacité des journalistes afin qu’ils puisent répondre aux attentes de la population, Dramane Aliou Koné a signé les partenariats avec d’autres pays et structures. Le rétablissement du partenariat avec la France a été une réalité à travers la formation de l’Ecole Supérieure de Journalisme de Lilles. Ce qui permet de recadrer ceux qui sont déjà dans la profession. A cela s’ajoute l’approfondissement des connaissances des journalistes au centre culturel français. Il est à noter que c’est sous DAK et grâce à son implication personnelle que l’aide à la presse a été vue à la hausse car de 200 millions, elle est passée à 300 millions aujourd’hui et des mesures sont en cours pour son l’indexation au budget national. Ce n’est pas tout, DAK a rénové les logos de la Maison de la Presse et un parking a été installé pour la sécurisation des engins. Dans la gestion de ses affaires, Dramane Aliou Koné partout où il est passé apparait aux yeux de ces collaborateurs comme un homme rigoureux, simple, humble, sympathique et social à la fois. Son statut de président de la Maison de la Presse ne l’empêche pas de côtoyer et d’assister les confrères à des activités sociales. Que ça soit un baptême, un mariage, ou un décès, Dra est présent. Réélu le 30 décembre 2017 à la tête de la Maison de la Presse, Dramane Aliou Koné compte accélérer le processus de la formation continue des journalistes auprès des différents partenaires mais aussi du gouvernement. DAK veut tout faire afin que l’école de journalisme du Mali puisse accepter un certain nombre de journaliste pour la formation continue. La relance de l’autorité de régulation de la presse, l’augmentation de l’aide à la presse et son indexation au budget national seront aussi l’un des combats du nouveau mandat. Il envisage de moderniser la grande salle de conférence de la Maison de la Presse. Il faut rappeler que Dramane Aliou Koné (DAK) est le président du groupe média renouveau, qui est constitué de 3 Journaux, 3 radios, 1 télé et renouveau imprimerie. Journaliste éditorialiste connu sous la rubrique « en un mot » au quotidien L’indicateur du renouveau. Dans le cadre de la promotion des jeunes et de la lutte contre le chômage Dramane Aliou Koné pose sa marque à travers son entreprise groupe média renouveau qui emploie une centaine de personnes particulièrement. Aujourd’hui, force est de reconnaitre que DAK a tracé le chemin, il reste à la jeune génération d’emprunter le pas. Avec lui, l’on peut dire sans risque de se tromper que le renouveau de la presse est garanti. BDW Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here