EUCAP Sahel Mali : Un bilan encourageant en trois ans

EUCAP Sahel Mali est une mission civile de l’Union européenne, qui fait du conseil stratégique et de la formation de cadres et de spécialistes pour les forces de sécurité du Mali. Elle a organisé mardi dans ses locaux la cérémonie du troisième anniversaire de sa mission de soutien dans notre pays. Cette cérémonie était présidée par le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, le général Salif Traoré. On notait également la présence du chef de la délégation de l’Union européenne, Alain Holleville, du chef de mission EUCAP Sahel Mali, Philippe Rio et de plusieurs autres personnalités. «Dans l’objectif de célébrer les trois ans d’activités de la mission EUCAP, cette cérémonie est une opportunité de saluer l’engagement collectif de tous les acteurs impliqués dans le domaine, et de consolider les capacités des forces de sécurité à mieux protéger la population», a indiqué M. Holleville qui a ajouté que face aux multiples enjeux de sécurité, l’année 2017 a permis aux partenaires maliens quelques réalisations significatives sur des questions d’importance stratégique. Dans le domaine de la lutte contre le terrorisme, il a cité la création de la Brigade d’investigation spécialisée (BIS), de la Force spécialisée anti-terroriste (ForSAT) et du Centre d’analyse et de fusion du renseignement (CAFR). Ces réalisations ont constitué une avancée notable et ont permis un meilleur partage du renseignement et une vision plus globale de la menace, s’est réjoui M. Holleville. Le chef de la délégation de l’Union européenne a ajouté que EUCAP Sahel Mali poursuit sa mission à travers le renforcement des compétences des unités en matière de police judiciaire, communautaire et d’ordre public, la mise en place d’un cadre de concertation de la chaîne pénale et la conception du Plan de sécurisation intégré de la région centre (PSIRC). Par ailleurs, il a signalé qu’en 2018 se poursuivront les travaux d’appui au Mali notamment sur la base des 3 plans d’action élaborés avec les commandants de la police, de la gendarmerie et de la garde nationale. Aussi, le renforcement des liens avec leurs partenaires, l’appui renforcé au développement des capacités d’investigation, l’accompagnement de la mise en œuvre du Plan de sécurisation intégré pour la région centre (PSIRC), l’appui à la Force conjointe du G5 Sahel sont des priorités. «En 2018, les membres de la mission EUCAP Sahel Mali vont être mobilisés au service du pays pour une grande cause qui est la sécurité et l’Etat de droit», a rassuré M. Holleville. Quant au chef de la mission EUCAP Sahel Mali, Philippe Rio, il a salué le travail remarquable accompli au cours de ces trois dernières années. Aussi a-t-il indiqué qu’en 3 ans, plus de 3000 policiers, gendarmes et gardes nationaux ont pu bénéficier d’une remise à niveau de leurs compétences en matière de commandement opérationnel. Il a, par ailleurs, signalé qu’en 2017, 13 formations conjointes ont été réalisées et 1602 personnes ont été formées. Aussi le budget global s’élève-t-il à 2,8 millions d’euros. Il a, en outre, félicité les 6 personnes qui ont mérité un diplôme symbolique. Le ministre Traoré a rappelé que EUCAP Sahel Mali a pour objectif d’assister et de conseiller la police, la gendarmerie et la garde nationale. Il s’agit d’améliorer leur efficacité opérationnelle, de rétablir leurs chaînes hiérarchiques respectives, de renforcer le rôle des autorités administratives et judiciaires en matière de direction et de contrôle de leurs missions, et de faciliter leur redéploiement au Nord du pays. Il a rajouté qu’en plus des efforts consentis à Bamako, ses formations touchent le maximum de personnels et s’étendent dans divers domaines. «Il faut noter que les activités menées par EUCAP sont très encourageantes et méritent d’être saluées», a indiqué le général Salif Traoré. La cérémonie a été marquée par la remise de diplôme à 6 agents des forces de sécurité. Badara Aliou COULIBALY Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here