Elections générales : La Plateforme pose des conditions à la tenue des élections

La 23ème session du Comité de suivi s’est achevée mardi dernier ici à Bamako. A l’issue de cette réunion du CSA, le gouvernement, la Plateforme et la Coordination des mouvements de l’Azawad ont affiché une volonté de voir les futures échéances électorales se tenir aux dates prévues. Les trois parties signataires de l’accord d’Alger se disent conscientes de l’importance du respect des futurs calendriers électoraux. Mais selon certains observateurs, il est difficile de tenir les élections générales de 2018 dans les conditions actuelles, où la dégradation de la situation sécuritaire ne réunit pas les conditions d’une élection libre, crédible et transparente. Pour la Plateforme, la bonne foi des parties ne suffit pas, il faut travailler à rétablir la sécurité, explique Me Harouna Toureh, porte-parole du mouvement. « Le gouvernement est intéressé à juste titre à organiser les élections sur l’ensemble du territoire national. Nous partageons ce point de vue du côté de la plateforme, mais on a posé un certain nombre de conditions et nous avions discuté. Nous avions seulement posé les conditions de sécurité et de stabilité avant d’y aller. Sans ces conditions bien entendu, ce n’est pas de notre faute, il n’y aurait pas d’élections au nord.», a-t-il insisté sur les ondes de Studio Tamani. ST Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here