Le RPM et les échéances électorales 2018: le plan et le trésor de guerre

En sollicitant solennellement, mais dans un cadre strictement familial, leur camarade président fondateur du parti, qu’il lui plaise de briguer un second mandat à la tête du pays, les responsables et cadres du Rassemblement pour le Mali (RPM) semblent mesurer toute la portée de leur demande auprès du Président IBK. Si le parti présidentiel se base sur sa machine électorale, véritable rouleau compresseur, il n’en demeure pas moins aussi qu’il s’endosse sur une stratégie électorale bien pensée et un trésor de guerre de près d’un milliard en vue d’assurer la victoire à son mentor. Explication… « Vous êtes notre candidat et nous allons mobiliser l’ensemble de nos forces et l’ensemble de la majorité pour que la joute de l’élection présidentielle soit circonscrite avec votre élection, sans bavure, dès le premier tour. Nous en avons les moyens et les ressources, pourvu que Dieu, dans sa mansuétude, nous accorde la santé », cette déclaration de la vice-présidente du RPM, Sangaré Oumou Ba, au nom et pour le compte de l’ensemble de la grande famille du Tisserant, lors d’une rencontre, samedi dernier, avec le Président de la République à la Villa des Hôtes sise à l’ex-base aérienne, dénote de la volonté ferme sans ferme de l’ensemble du parti et de ses alliés politiques à assurer au locataire de Koulouba sa réélection pour un second et dernier mandat à la tête du pays. En dévoilant ainsi les ambitions du parti pour le camarade président fondateur, qui se résument à un objectif: réunir les conditions de la réélection d’Ibrahim Boubacar Keïta en 2018, les responsables du Rassemblement pour le Mali, qui annoncent ainsi les couleurs, n’entendent plus perdre de temps pour aller à l’assaut des militants et des militantes dans les régions et les confins des villes et des hameaux pour expliquer les enjeux et les défis des prochaines élections générales et les exhorter à resserrer les rangs pour porter l’estocade finale le jour du scrutin présidentiel qui se soldera par une victoire éclatante du candidat du parti. Si au sein du parti les réflexions auront donc permis de dessiner les grandes lignes de la stratégie électorale des Tisserands pour les futures échéances électorales, l’audience du samedi dernier avec le Président IBK a été l’heureuse occasion de lever un coin du voile sur la manière de conduire cette stratégie qui vise à asseoir davantage la suprématie du RPM sur l’échiquier politique national. Selon certaines indiscrétions, les membres du BPN-RPM, du BN-UF/RPM, du BN-UJ, les honorables députés membres du groupe parlementaire RPM à l’Assemblée nationale, les élus nationaux membres du groupe politique, du Haut conseil des collectivités, les élus conseillers communaux et des cercles ; les ministres, et cadres du RPM ont dévoilé devant le Président IBK la substance de cette stratégie savamment pensée avant de l’informer de comment et avec quels moyens ils comptent la mettre en œuvre. D’après nos sources, cette stratégie s’adosse sur un plan d’actions semestriel et un un programme de missions d’information, de sensibilisation et de redynamisation des structures du parti qui ont été élaborés avec les représentants de toutes les structures nationales du parti et les conseillers nationaux. Ce plan d’actions semestriel, selon les mêmes sources, s’articule autour de 10 objectifs dont chacun est décliné en plusieurs activités. Par les objectifs l’on cite : Information, formation et sensibilisation des militants et redynamisation des structures du parti ; parachèvement de la structuration du parti ; préparation des élections communale, partielle, locale, régionale pour une victoire éclatante du parti en 2018 ; établissement des cadres de concertation entre le parti et les organisations à caractère communautaire et socioculturel. Outre ce plan d’actions semestriel, dont le budget se chiffre, nous révèlent les sources proches de la rencontre, à plus d’un milliard de FCFA, le parti présidentiel entend également dans les prochains jours engager une vaste opération de descente sur le terrain à travers un programme de missions d’information, de sensibilisation et de redynamisation des structures du parti. Par cette démarche, il s’agit, selon les échos qui nous sont parvenus, d’occuper le terrain, de parcourir l’ensemble du territoire national afin de remobiliser et de requinquer à bloc les troupes dans la perspective des prochaines échéances en vue de permettre au parti d’assurer sa mission première : trôner sur le toit de l’échiquier national et ensuite assurer la «victoire sans bavure et sans complexe au Président IBK ». Concrètement, le RPM ambitionne, dès le 20 janvier prochain, de dépêcher plusieurs équipes sur le terrain pour expliquer et faire adhérer les militants à la nouvelle vision et à la stratégie mise en place par le bureau politique national pour gagner haut la main les futurs scrutins électoraux. De ce fait, ce sont deux délégations composées chacune des membres du BPN-RPM, du BN-UF/RPM, du BN-UJ qui sillonneront chacune des régions administratives du pays exceptées les régions de Tombouctou, Gao et du District de Bamako qui accueilleront une délégation. S’agissant spécifiquement de la région de Kidal où l’insécurité règne, la stratégie concoctée est d’abord de tenir une première phase de rencontre à Bamako avec les ressortissants membres du parti, lesquels se verront l’obligation, du moins la possibilité d’organiser la montée en puissance de la délégation officielle du parti à Kidal. Pour mener à bien ce programme de missions, le RPM aurait décidé de mobiliser près de 100 millions de nos francs. Par Mohamed D. DIAWARA
Source : Africatime Africatime

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here