L’œil du Reporter : Le peuple face à son destin

L’élection présidentielle de 2018 s’annonce certainement comme la plus décisive pour le peuple malien. Déjà, à quelques encablures de sa tenue dans le délai constitutionnel, les états-majors de partis politiques s’activent. En plus des candidats naturels, de nouvelles têtes se lancent dans la course. Qui de ces candidats naturels et de ces nouvelles têtes convaincra le peuple ? En tout cas, rien ne sera comme avant pour le peuple malien, qui prend de plus conscience de son avenir. Il est désormais face à son destin pour imposer un changement dans le sens positif, auquel il aspire tant, depuis l’avènement de la démocratie au Mali. En effet, si en 2013, l’élection présidentielle s’est tenue dans un contexte particulier, après le coup d’Etat de 2012, celle de 2018 apparaît pour le peuple malien comme décisive. Le peuple malien dans sa majorité a soif d’un changement à la tête du pays. Son choix porté sur le président de la République Ibrahim Boubacar Keïta en 2013, en vue d’apporter un changement au système mafieux de gestion mis en place depuis l’ère démocratique, est considéré aujourd’hui comme une erreur de casting. Du coup, nombreux sont aujourd’hui ceux-là qui ont voté pour le candidat du Rpm qui ressentent un sentiment d’amertume et de regret. Certains parlent même de «Yabé» qu’ils ne veulent plus commettre en 2018. Pour éviter cette situation de déception générale pour les 77% de Maliens qui ont accordé leur confiance à un président qui, après 4 ans de gestion du pays, a été incapable de répondre aux aspirations du Malien. Pour toutes ces raisons, l’élection présidentielle de 2018 doit inciter le peuple malien à choisir le président qu’il faut pour sortir le pays de la crise et apporter un changement au système de gestion qu’il connaît depuis plus de 20 ans. Diango COULIBALY

Commentaires via Facebook :

Source : Maliweb Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here