Mobilisation de ressources financières : Le Trésor et la Comptabilité Publique présentent le calendrier d’émission des titres publics de l’année 2018.

Le montant total des titres à émettre pour l’année 2018 s’élève à cinq cent quarante-sept (547) milliards de francs CFA. Ce montant sera mobilisé à travers vingt-deux (22) émissions de titres publics dont neuf (9) en bons du Trésor et treize (13) en obligations du Trésor. La répartition par instrument en valeur nominale est de 192 milliards de francs CFA en bons du Trésor ainsi que 355 milliards de francs CFA en obligations du Trésor. L’information est dévoilée le jeudi 25 janvier 2018 à l’hôtel Radisson Blu lors d’une cérémonie dite de présentation du calendrier d’émission des titres publics de l’année 2018. Organisée par la direction nationale du Trésor de la comptabilité publique qui se veut une entité en charge de mobiliser des ressources pour couvrir les besoins ponctuels de trésorerie de l’Etat et financer des investissements nécessaires à la croissance et au développement économiques, cette cérémonie de présentation a été présidée par le ministre de l’Économie et des Finances, Dr. Boubou Cissé. La présentation du calendrier a été faite à un parterre d’investisseurs, parmi lesquels de nombreux directeurs de banques, de compagnies d’assurance et autres organismes financiers. « Afin de réaliser les infrastructures nécessaires à son développement économique, l’Etat du Mali, à l’instar des autres pays de la zone, recourt au marché financier régional de l’Union, une source de financement importante. » a déclaré Dr. Boubou Cissé. La souscription primaire des bons et obligations du Trésor est réservée aux établissements de crédit, aux Sociétés de gestion et d’intermédiation (SGI) ainsi qu’aux organismes financiers régionaux disposant d’un compte de règlement dans les livres de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO). Les autres investisseurs, personnes physiques ou morales, quel que soit l’Etat sur le territoire duquel ils sont établis, peuvent également souscrire aux bons et obligations du Trésor sur le marché primaire par l’intermédiaire d’établissements de crédit et de SGI implantés sur le territoire de l’Union. « Soyons tous acteurs de notre développement en investissant dans les titres publics du Mali.» a laissé entendre M. Sidi Almoctar Oumar, directeur national du Trésor public. La valeur nominale des obligations du Trésor est de dix mille (10 000) de francs CFA. Celle des bons du Trésor est de un million (1 000 000) de francs CFA. André SEGBEDJI/abamako.com Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here