Tribunal de première instance de la commune V : L’honorable Mamadou Awa Gassama contre le président de l’AYD, Dama Conté

Après la première audience, le 18 janvier dernier, le président de l’Association Yelimané Dagakané (AYD) était à nouveau à la barre, ce jeudi 25 janvier 2018, au Tribunal de la première Instance de la Commune V. Il est accusé par l’honorable Mamadou Awa Gassama pour diffamation, injure publique et menace de mort. Après avoir écouté les deux parties, le président de l’audience du tribunal a décidé de rendre le verdict, le 15 février prochain. Une centaine de membres de l’Association Yélimané Dagakané était devant le Tribunal de la première Instance de la Commune V pour apporter leur soutien à leur président, Dama Conté. Cette affaire remonte au 15 décembre 2017, date à laquelle de violents affrontements avaient opposé la population de Kersigané dans la Commune rurale de Konsiga, cercle de Yélimané, aux forces de l’ordre. Ces affrontements avaient fait un mort et des blessés. A la suite de ces évènements regrettables, le président de l’Association Yélimané Dagakané, Dama Conté, avait publié des vidéos sur les réseaux sociaux accusant l’honorable Mamadou Awa Gassama de complicité. Une accusation qui a poussé l’élu de la nation à porter plainte contre lui pour diffamation, injure publique et menace de mort. Et selon les avocats de la partie civile, les preuves fournies par leur client sont convaincantes. « Les faits sont fondés, parce que nous avons visionné les audits-télé, l’élément publié sur internet. Tout le monde s’est fait une conviction là-dessus. Je ne pense pas qu’on va perdre dans ce dossier », a affirmé Me Modibo Sylla, avocat de la partie civile. Quant aux avocats de la défense, ils se disent confiants. « Nous sommes satisfaits de la qualité de l’audience. Nous espérons que la loi soit dite », a expliqué Me Waly Mamady Diawara, avocat de la défense. Devant les juges, l’accusé a nié les faits. Selon lui, les mots ont été mal interprétés. En tout cas le verdict est attendu le 15 février 2018. Zié Mamadou Koné Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here