Réception officielle d’un projet intégrateur à Ségou-Pelengana : Le ministre Maouloud Ben Kattra offre au village de Fanzana sa première ferme agro-pastorale

Le village de Fanzana dans la commune rurale de Pelengana avait pour cadre, le jeudi 18 janvier 2018, la cérémonie officielle de réception du projet intégrateur de la ferme agro pastorale Ségou Pélengana initiée par la ” Coopérative Baara kélélaw jigui ” avec comme présidente Mme Bintou Bagayoko. L’objet de ce vaste programme dénommé “Projets intégrateurs et structurants” est la création de fermes agro-sylvo pastorales pour la production maraichère, l’aviculture, la pisciculture, l’embouche et l’arboriculture sur un même site. Rappelons que les projets intégrateurs appelés aussi “clusters” sont des projets regroupant les chaines de valeurs d’une filière donnée sur un même site. Quant aux projets structurants ils regroupent sur un même site des chaines de valeurs de différentes filières. La cérémonie de réception du projet intégrateur de Ségou, l’œuvre d’une coopérative de femme ayant bénéficié de l’appui technique et financier de l’Anpe, était présidée par le Ministre Maouloud Ben Kattra entouré des membres de son Cabinet. Outre la présence du directeur général de l’Agence nationale Pour l’Emploi (Anpe) Ibrahim Ag Nock et de ses proches collaborateurs, on notait également celle des autorités politiques et administratives de Ségou, Pélengana. Quatre interventions ont marqué cette cérémonie de réception officielle du projet intégrateur. Le maire de la commune urbaine de Pélengana (premier adjoint) M. Dembélé, tout en souhaitant la bienvenue à la délégation ministérielle et à tous ceux qui ont fait le déplacement sur le site, dira toute sa satisfaction en recevant un tel projet dans sa commune. Ce projet intégrateur est sans nul doute une solution au chômage des femmes qui avaient un besoin important en légumes et surtout en eau potable. Il a également invité la Coopérative et sa présidente à prendre soin des infrastructures ainsi mises à leur disposition par l’Anpe, avant de formuler un vœu au Ministre Maouloud Ben Kattra, celui de voir multiplier de telles initiatives au niveau de sa commune. La présidente de la Coopérative “ Baraa Kèlèlaw jigui “ Mme Bintou Bagayoko, dans son intervention, exprimera toute sa joie d’être bénéficiaire d’un tel projet, fruit d’une longue réflexion avec l’Anpe, qui n’a ménagé aucun effort pour soutenir financièrement et techniquement le projet. Elle dira que «ce projet intégrateur qu’elle a la chance de présider créera 23 emplois directs et 53 emplois temporaires. Ma plus grande satisfaction est que ce sont des femmes des villages environnants qui y travaillent et cela permet du coup de les sortir de la précarité et de la misère qui les entourent” a-t-elle ajouté. Elle finira par saluer le partenariat entre l’Anpe et la Coopérative Baara Kelaw Jigui qui a permis ce jour inoubliable et qui restera gravé en lettres d’or dans l’histoire de la commune rurale de Pélengana. Quant au directeur général de l’Anpe, Ibrahim Ag Nock, il précisera que “l’Anpe, dans sa mission de contribution à la mise en œuvre de la Politique nationale de l’Emploi, a initié en 2016 la réalisation des projets intégrateurs dans les différentes régions du Mali. L’objectif de cette initiative de l’Anpe est de booster l’emploi rural à travers des projets intégrés dans un même espace pouvant servir de modèle de Pool économique”. Pour concrétiser sa vision, l’Anpe a procédé à un Appel à candidature pour recueillir les propositions de projets répondant aux critères de projets intégrateurs. C’est au terme du processus de sélection que les projets intégrateurs de Kayes, Koulikoro et Ségou ont été retenus et la Direction Générale de l’Anpe qui a voulu faire une phase test. Compte tenu du caractère communautaire du projet intégrateur, les travaux de réalisation des infrastructures ainsi que le fonds de roulement sont entièrement financés par l’Anpe. Il ajoutera ensuite qu’après l’inauguration du projet intégrateur de Kayes en Juin 2017 et de celui de Koulikoro en juillet 2017, nous voilà à la réception des infrastructures du projet intégrateur de Ségou. En effet, le projet intégrateur réalisé à Pelengana, à 25 km de la ville de Ségou, est une initiative des femmes membres de l’association Barakelaw Jigi de Pelengana. D’une superficie de deux (2) hectares, le périmètre aménagé abrite un poulailler d’une capacité de plus de 1 000 sujets, d’un parc d’embouche et d’une aire de maraichage/arboriculture. Le tout alimenté par un forage de grande capacité équipé de château et d’un réseau d’adduction d’eau. Les travaux de réalisation des infrastructures, confiés à l’entreprise Daff et Fils, en plus du fonds de roulement, ont coûté à l’Anpe environ 40 millions de francs Cfa dont plus de 80% du financement constituent une subvention et les 20% sont remboursables par la promotrice du projet sur une période de 36 mois. Pour ce qui concerne la création et la promotion de l’emploi, le projet intégrateur de Barakelaw Jigi va générer 23 emplois directs et plus de 50 emplois indirects. Il contribuera sans aucun doute à l’amélioration du revenu des femmes et leur autonomie économique et financière. Les réalisations de ce projet demeurent les propriétés de l’Anpe jusqu’à la fin du remboursement du prêt contracté par l’association Barakelaw Jigi. “C’est le lieu d’inviter les élus de la commune rurale de Pelengana, le chef de village Dialabougou /Fanzana et l’ensemble des membres de l’association Barakelaw Jigi ainsi que leurs parrains à rester engagés dans le projet, en vue d’honorer le prêt afin que d’autres puissent bénéficier des mêmes réalisations ” a lancé, comme appel, le directeur général de l’Anpe. Avant d’ajouter : ” Aux femmes bénéficiaires, je leur demande de s’armer de courage et surtout d’abnégation pour faire en sorte que les efforts fournis ne soient pas vains. Pour le nouvel An, 2018, je voudrais formuler des vœux sincères de bonne santé, de succès, de bonheur et de paix pour un Mali un et indivisible, réconcilié avec lui-même et avec ses voisins”. Le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle Maouloud Ben Kattra, dans son discours, s’adressera aux bénéficiaires en ces termes en citant d’abord les propos de Mme Hillary Clinton, alors secrétaire d’Etat américain, à la fin de son discours prononcé au siège de l’Union africaine à Addis-Abeba, en Ethiopie, le 13 juin 2011 : “Si toutes les femmes africaines, du Cap au Caire, décidaient de s’arrêter de travailler pendant une semaine, toutes les économies du continent s’effondreraient comme un château de cartes”. Le Ministre d’ajouter : «En effet, la présente cérémonie témoigne de l’importance que les plus hautes autorités du pays, singulièrement le président de la République, accordent à l’émancipation des femmes non seulement sur le plan politique, mais aussi et surtout, sur le plan socio-économique, en vue de leur autonomisation. Le programme de l’Anpe dénommé “projet intégrateur”, validé dans la Feuille de Route de mon Département, s’inscrit dans la logique de promouvoir la création d’emplois massifs en vue de contribuer à la concrétisation de la vision de son Excellence El hadji Ibrahim Boubacar Keita, de faire de la femme l’actrice incontournable de l’émergence économique nationale “. Il précisera à cette occasion que “ d’un coût total de plus de cent millions de francs Cfa, les projets intégrateurs de Kayes, Koulikoro et Ségou vont générer plus de 70 emplois directs et plus de 150 emplois indirects. Je salue donc l’Anpe à travers son directeur général pour la réalisation de cette activité en parfaite adéquation avec la stratégie et la vision du Département de l’Emploi et de la Formation professionnelle. Je voudrais également remercier l’ensemble des autorités administratives, politiques, coutumières, religieuses et notabilités de Ségou qui ont bien voulu, par leur présence, rehausser l’éclat de cette cérémonie “. Source : Anpe/DC Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here