Edito : Rendez-nous Birama !

28
29 janvier 2016 – 29 janvier 2018. Cela fait exactement 2ans, jour pour jour, que disparaissait notre confrère Birama Touré. Une enquête a été ouverte à cet effet sans un résultat escompté. Sa mystérieuse disparition qui intervient à quelques semaines de la célébration de son mariage, laisse à croire la possibilité de plusieurs hypothèses. Puisque notre confrère Birama travaillait dans un journal ‘’ Le Sphinx’’ qui dérange beaucoup le pouvoir en place. Même si à ce stade où personne n’a la certitude que sa disparition est liée à son métier de journaliste. Ce qui est aberrant dans cette affaire, c’est le silence coupable des autorités qui ont tous les moyens pour faire la lumière sur cette disparition obscure de notre confrère Birama Touré. En plus de cela, il s’y ajoute le silence coupable des responsables des différentes organisations faitières de la presse. Depuis la disparition de Birama, ils n’ont fait concrètement aucune action pouvant pousser les autorités à prendre cette affaire aux sérieux. Pas de marche, ni de journée de presse morte pour dissuader les autorités à éclaircir cette affaire inquiétante. Il y a aussi le laxisme de la famille de Birama Touré qui se contente seulement du fait qu’une enquête a été ouverte sans plus de détails. Compte tenu du silence des autorités afin de faire la lumière sur cette disparition sombre, un mélange de journalistes (jeunes et vieux) ont porté sur les fonts baptismaux un mouvement dénommée ‘’ MPV-Mali’’(Mouvement de Protection de la Presse contre les Violences). Ce mouvement qui s’est fixé comme objectif primordial faire toute la lumière sur la disparition de leur confrère a, pour alerter la conscience collective, initié une semaine d’activités dédiée à Birama Touré. Avant-hier, lundi 29 janvier, le mouvement a tenu une conférence de presse. Aujourd’hui, mercredi 31 janvier, il y aura un sit-in devant la Maison de la presse. Le vendredi 02 février, une lettre sera remise au Premier et un manifeste sera lu sur place. A travers la semaine, le MPV-Mali entend également rendre hommage aux journalistes de la Radio France Internationale(RFI), Claude Verlon et Ghislaine Dupont assassinés à Kidal. Le MPV-Mali a pris part, samedi 27 janvier 2018, à la cérémonie de lecture du Coran organisée à la faveur des deux ans de la disparition de Birama dans la grande famille Touré à Bagadadji. En tout cas, sur cette affaire de disparition de notre confrère et suite aux révélations faites par certains journaux de la place dans le dossier, il revient cependant aux autorités de tout mettre en œuvre afin de retrouver Birama. Nous demandons à X. de nous rendre notre confrère Birama Touré. Rendez-nous Birama ! Rendez-nous Birama ! Rendez-nous Birama ! Aliou Touré Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here