Suspension du maire Alou Coulibaly de la Commune VI de Bamako: L’URD dénonce la politique de « deux poids deux mesures » du gouvernement

43
Après avoir produit un communiqué le 25 janvier 2018 pour dénoncer la suspension du maire Alou Coulibaly de la Commune VI de Bamako, l’URD ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Hier, mardi 30 janvier 2018, lors de la présentation de ses vœux à la presse à la Maison de la presse de Bamako, le président de l’Union pour la République et la Démocratie (URD), l’honorable Soumaïla Cissé a dénoncé la politique de deux poids deux mesures du gouvernement. Car, selon lui, le maire du Rassemblement pour le Mali (RPM), Cheick Aba Niaré de la commune II du district de Bamako a fait la même chose que le maire Alou Coulibaly, voire même pire. Selon les responsables de l’URD, le maire de la commune II a recruté 5 agents sans la délibération du conseil communal et attribué illégalement 44 lots. Tous ceux-ci ont été faits, selon l’URD, sans aucune suspension du gouvernement. « Au moment où le peuple malien attend du Président de la République le bilan de ses actions, on assiste à un raidissement du pouvoir, une fuite en avant dans l’invective et à une chasse aux sorcières contre l’opposition. La suspension du Maire URD de la commune VI pour seulement avoir autorisé le rassemblement du Général Moussa Sinko Coulibaly en est la dernière caricature. Pendant ce temps, le Maire RPM de la commune II s’est arrogé le droit, à l’insu du conseil municipal, d’attribuer des parcelles à ses proches au vu et au su des autorités de tutelle sans être inquiété. Pendant ce temps, le Gouvernement est dans l’incapacité de faire régner l’ordre et la quiétude à Konsiga dans le cercle de Yelimané pour que le Maire URD puisse effectuer correctement sa mission ». Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here