Momo Sissoko: » Depuis le temps où j’étais en équipe nationale, rien n’a évolué »

L’ex-international Aigle du Mali, Mohamed Lamine Sissoko, évoluant actuellement au Mexique sous les couleurs d’Atletico San Lui s’est, à son tour, prononcé sur la crise que traverse le football malien et a également proposé des voies de sortie. Le football malien notamment dans les catégories inferieures connait ces dernières années une bonne réputation à l’échelle continentale et mondiale. Cependant, tout est loin d’être rose dans la maison faitière du ballon rond malien qui reste à proie à des crises récurrentes freinant ainsi son développement sur le plan national. Une situation déplorable que bon nombre d’observateurs footballistiques regrettent et dénoncent avec fermeté. Les dernières déclarations dans ce sens viennent de Mohamed Lamine Sissoko, une des icônes du football malien. Momo regrette et dénonce le comportement des dirigeants footballistiques maliens. « C’est vraiment dommage. Avec le gros potentiel de jeunes footballeurs que le Mali possède, c’est inadmissible d’assister à cette situation. Il y a énormément de boulot à faire. La vérité est qu’il doit y avoir du changement. Depuis le temps où j’étais en équipe nationale, rien n’a évolué. Du point de vu potentiel, je peux dire qu’on est au même niveau que le Sénégal. Le Mali est une grande nation de football africain », a d’abord regretté l’ancien joueur de Liverpool également médaillé de bronze de la CAN Afrique du Sud 2013 avant de proposer des voies de sortie : « Je suis pour le retour des anciens qui connaissent bien le football africain, européen, mondial. Ils doivent venir, s’investir dans cette équipe nationale. Qu’on donne vraiment la chance aux sélectionneurs africains. D’autres viennent et parfois, ils ne font pas de résultats. Je souhaite que ce changement s’opère le plus vite possible. Le peuple malien en a besoin. En Afrique, les gens vivent du football. C’est à travers le football que le peuple peut exprimer réellement sa joie.» Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here