Politique : L’ancien PDG de la CMDT veut barrer la route à IBK

Devant des milliers d’adhérents et de sympathisants, le Mouvement Mali Kanu (MMK) a officiellement lancé ses activités, dimanche au Stade omnisport Modibo Kéita. Le président du Mouvement politique, Modibo Koné, a affirmé sa participation active à la présidentielle de juillet en vue du changement. Porté sur les fonds baptismaux il y a moins d’un an, le MMK compte désormais parmi les mouvements politiques au Mali. Après sa convention nationale tenue samedi à l’ex CRES, à l’issue de laquelle les statuts et règlements ont été adoptés et un bureau exécutif élu, le Mouvement a officiellement lancé le 4 mars dernier ses activités. L’objectif du MMK selon son président, Modibo Koné, est d’apporter des solutions aux problèmes des Maliens. «Partout, les Maliens sont respectés et on reconnaît leur courage et la qualité de leur travail, mais quand on vous parle de la situation du pays, du gouvernement et des gouvernants, c’est la tristesse, la désillusion. Le temps est donc arrivé, le temps d’une nouvelle étape est arrivé, le temps pour le renouveau du Mali est arrivé », a annoncé Modibo Koné, fraichement élu à la tête du MMK. Pour l’ex-PDG, les problèmes du Mali viennent de certains Maliens connus de tous. « Vous les voyez, vous les entendez, ils sont là, à côté de nous et ils ne pensent pas au Mali. Ils ne pensent qu’à eux-mêmes, leurs familles et leurs amis. Si nous avons l’amour de notre pays, il est temps de travailler pour lui, pour son développement, pour le bien-être de ses populations et toutes les régions ». Au cours de la cette cérémonie de lancement, Modibo Koné a évoqué la participation du MMK aux élections de 2018 et plus particulièrement à la présidentielle de juillet. « Le mouvement Mali Kanu est membre d’une plateforme regroupant onze partis politiques. Le Mouvement Mali Kanu respectera la décision prise quant au choix d’un candidat aux élections présidentielles », a-t-il assuré. Le MMK et son président veulent barrer la route au président sortant. M. Diallo Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here