Présidentielle de 2018 : 17 partis politiques et associations soutiennent la candidature de Mamadou Oumar Sidibé, Président du PRVM FASOKO

Dix-sept regroupements de Partis Politiques et associations sollicitent la candidature du M. Mamadou Oumar Sidibé président PRVM FASOKO pour briguer la magistrature suprême en juillet 2018. L’information a été donnée lors d’une conférence de presse organisée par la coalition pour le renouveau politique dans la salle de conférence de la maison de la presse. C’était le Samedi 3 Mars 2018. La cérémonie a enregistré la présence du président du Parti pour la restauration des valeurs du Mali (PRVM FASOKO) entouré par plusieurs présidents des partis ainsi que l’association. En présence évidement du chef de file de l’opposition non moins Président du Parti URD. Dans son mot introductif, le porte-parole de la coalition Aboubacar Tomba dira qu’à travers les républiques que notre pays a connues, la vacuité de notre système politique empêche la majorité des idées de s’exprimer, au motif qu’elles fragilisent les appareils, les partis traditionnels, l’intérêts généralmais son propre intérêt, et cela a transformé la vie de nos concitoyens en simple décor de son propre théâtre d’ombres. A ses dires, nous avons pu mesurer ces derniers temps la création de notre PRVM FASOKO, ce qu’il en coûte de refuser les règles obsolètes et claniques d’un système politique qui est devenu le principal obstacle à la transformation de notre pays. Pour DrFomba, « la solution, elle est en nous. Elle ne saurait émerger de compromis bancals. Elle se fera grâce à des solutions nouvelles, grâce à une révolution démocratique profonde. Elle prendra du temps mais elle ne dépend que de notre unité, de notre détermination, de notre courage et de notre volonté commune à aller vers le changement ». DrFomba ajoutera que l’espoir suscité par l’élection du président de la république en 2013 s’est transformé en désespoir voire en désillusion après plus de 4ans de mauvaises gouvernance et de pilotage à vue. Le combat de l’alternance est un enjeu avec la coalition pour un changement radical en 2018. Sur ce, le porte-parole affirme que la restauration de l’espoir passe par une alternance en 2018. Nous, forces patriotiques, progressistes, républicaines et démocratiques acquises au changement sommes condamnés à resserrer les rangs pour sauver le Mali. Pour y arriver il faut que nous sortionsdes luttes d’egos et de calculs d’intérêts personnels.Oui l’alternance en 2018 est possible, ensemble nous pouvons y arriver car le peuple malien veut le changement. Alors redonnons l’espoir à ce peuple qui a tant souffert. A marteléDr Fomba Pour sa part, le chef de file de l’opposition a évoqué qu’il est très content par la mobilisation des militants de PRVM FASOKO. Pour Soumi, leur combat courant est un combat pour l’Alternance. A ce titre, ils ne peuvent pas accepter que ce gouvernement actuel soit renouvelé parce qu’avec cela, le Mali va droit au mur car l’insécurité est grandissante, la corruption a pris l’échelle et rien ne va. Pour le président du parti,c’est en considération de tous ces défis que j’accepte avec honneur et dignité votre sollicitation pour être le porte-drapeau de la coalition, de notre coalition pour le renouveau politique. Oui, j’accepte avec humilité votre proposition d’être le candidat de la coalition pour le renouveau politique, pour briguer la magistrature suprême en 2018, pour vous, pour les maliennes et maliens qui croient en ce pays et qui ont de l’espoir malgré les difficultés, la désillusion grandissante de jour en jour. Elle suggéra que c’est dans quelques mois, à l’occasion de l’élection Présidentielle, une opportunité nous est offerte. Celle de refuser enfin le statut quo pour choisir d’avancer. Ce combat que nous devons livrer pour faire changer notre pays commencera en juillet 2018. Abdramane SAMAKE Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here