Le Président Turc à Bamako vendredi dernier : IBK – Erdogan, même combat

Le vendredi 02 mars 2018, le Président de la République de Turquie, Récep Tayyip Erdogan, a effectué une visite de travail dans notre pays. A cette occasion, plusieurs accords ont été signés entre le Mali et la Turquie. A sa descente d’avion en provenance de Dakar, au Sénégal, le Président de la République de Turquie, Récep Tayyip Erdogan, accompagné de son épouse, a été accueilli avec tous les honneurs à l’Aéroport International Modibo Keita de Bamako-Sénou par le Président Ibrahim Boubacar Keita. Cette visite de travail du Président Turc dans notre pays a été sanctionnée par un communiqué conjoint entre autres : 1- A l’invitation de Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar KEITA, Président de la République, Chef de l’Etat du Mali, Son Excellence Monsieur Recep Tayyɨp ERDOĞAN, Président de la République de Turquie, accompagné de son Epouse et d’une forte délégation, a effectué une visite officielle en République du Mali, le 02 mars 2018. 2- Cette visite s’inscrit dans le cadre du renforcement des excellentes relations d’amitié et de fructueuse coopération qui existent, si heureusement, entre les deux pays. 3- Les deux Présidents ont eu des entretiens en tête-à-tête, élargis par la suite aux délégations des deux Parties. 4- Ces entretiens qui se sont déroulés dans une atmosphère empreinte d’amitié, de fraternité et de compréhension mutuelle ont permis aux deux Parties d’échanger sur leurs relations bilatérales ainsi que sur les questions internationales d’intérêt commun. 5- Au plan bilatéral, les deux Parties se sont félicitées de l’évolution positive des liens d’amitié et de solidarité entre le Mali et la Turquie sous l’impulsion des deux Présidents. A cet égard, elles se sont réjouies de la tenue à Bamako, les 18 et 19 janvier 2018 de la 3ème session de la Commission Mixte de Commerce, de Coopération Economique et Technique Mali/Turquie qui a permis d’évaluer les actions planifiées depuis 2013 et de définir des perspectives communes. 6- La Partie turque s’est félicitée de la participation de la Partie malienne au Forum Economique et des Affaires Turquie-CEDEAO, tenu à Istanbul, les 22 et 23 février 2018 qui a permis le renforcement de la coopération intergouvernementale, la promotion des échanges et du partenariat dans les domaines du commerce et des investissements. 7- La Partie malienne s’est félicitée de la participation prochaine de la Turquie comme invitée d’honneur à la première édition du Salon international de l’Industrie du Mali prévue à Bamako, du 19 au 21 avril 2018. 8- La Partie turque a réitéré ses remerciements à la Partie malienne pour le transfert des Ecoles « Collège Horizon »à la Fondation Maarif de Turquie. 9- Au cours de la visite, les deux Parties ont procédé à la signature des Accords de coopération suivants :
  1. Accord relatif à la Promotion et à la Protection Réciproques des Investissements ;
  2. Accord de coopération dans les domaines des Technologies de l’Information et des Archives diplomatiques ;
  3. Mémorandum d’Entente dans les domaines des Hydrocarbures, des Mines et des Minéraux ;
  4. Accord dans les domaines de la Santé et des Sciences médicales ;
  5. Accord dans le domaine de l’Education ;
  6. Accord de coopération dans le domaine des Sports ;
  7. Accord dans le domaine des services religieux ;
  8. Accord dans le domaine de l’Energie.
10- Au plan international, les deux Parties ont réaffirmé leur engagement à lutter contre le terrorisme sous toutes ses formes considéré comme la plus grande menace à la paix et à la stabilité dans le monde. Elles ont convenu de coopérer étroitement et prioritairement au triple plan bilatéral, régional et international pour faire face à cette menace. 11 – Dans cette perspective, le Président Ibrahim Boubacar Keita a informé son hôte de la situation au Mali et dans le Sahel, en soulignant les efforts sous régionaux déployés par le Mali dans le cadre du G5 Sahel. 12 – Le Président de la République du Mali et le Président de la République de Turquie, tout en rappelant les résolutions pertinentes du Sommet extraordinaire de l’OCI (Istanbul, Turquie, le 13 décembre 2017), ont exprimé leur préoccupation suite à la décision américaine de reconnaitre Jérusalem comme capitale d’Israël et les conséquences que cette décision pourrait engendrer. Les deux Parties ont souligné que cette décision ne contribue pas à la recherche de solution pacifique à la question palestinienne, conformément aux pertinentes résolutions des Nations Unies. 13- Les deux Présidents se sont félicités de l’adoption par l’Assemblée générale de l’Organisation des Nations Unies (ONU) de la Résolution n°ES-10/19 en date du 21 décembre 2017, condamnant la reconnaissance par les Etats-Unis d’Amérique de Jérusalem comme capitale d’Israël. 14 -Au terme de sa visite au Mali, Son Excellence Monsieur Recep Tayyip ERDOĞAN, Président de la République de Turquie a exprimé ses vifs remerciements à Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar KEITA, Président de la République du Mali pour l’accueil chaleureux et l’hospitalité fraternelle qui lui ont été réservés ainsi qu’à la délégation qui l’accompagne. Dans les coulisses de la visite d’Erdogan au Mali ! Quand les gardes du corps d’IBK violentent le photographe de « L’Essor » Le vendredi dernier a été une journée triste pour les journalistes maliens qui ont vu les éléments de la garde présidentielle du Mali s’en prendre violemment à un des leurs qui ne faisait pourtant que son travail. En effet, le photographe de « L’Essor », pourtant un organe gouvernemental, s’est vu roué de coups, pris et jeté comme un malpropre par les gardes du corps du Président IBK ! Ce qui a amené un confrère de la place à s’interroger en ces termes : « Pourquoi s’en prendre tout temps aux journalistes, qui ne sont ni des terroristes-djihadistes (qui font peur à tous), ni des bandits (blanchis sous le harnais d’IBK, et souvent accueillis avec tous les honneurs dans le palais de Koulouba, le palais des Maliens) dans l’exercice de leur métier ? Le font-ils par zèle ou selon les instructions de leur boss ?». Et d’interpeller : « Il y a lieu que cessent ces comportements sauvages par lesquels s’illustrent les gardes du corps du Président IBK qui, s’ils sont réellement professionnels, doivent savoir qu’un journaliste ne saurait nullement constituer une menace pour le Président de la République… » ! On ne saurait en dire mieux ! 2-La garde présidentielle du Mali intimidée par les « sbires » d’un ministre turc ! Toujours sous la plume du même confrère, on retient ce qui suit : « Dja-dja les « tortionnaires de Koulouba », les gardes du corps d’IBK s’entendent, savent seulement maltraiter les pauvres journalistes maliens, mais deviennent en réalité comme des « chats échaudés » en face de leurs homologues d’ailleurs ! En effet, à sa descente d’avion, un ministre turc, en compagnie d’une femme et d’une dizaine de gardes du corps (que tout le monde, y compris le Président IBK, prenait pour Erdogane), a voulu se frayer un chemin, ce qui n’était pas de l’avis de la garde présidentielle malienne qui, à son tour, a voulu les orienter ailleurs… Il n’en fallait pas plus pour que les gardes du corps du ministre turc en imposent aux nôtres, en les intimidant et en les disant de dégager de leur route ! Et comble de l’humiliation, ils se sont vite rangés comme des « petits élèves », sans demander leur reste ! Ç’aurait été des journalistes maliens, ils se seraient vus roués de coups comme des « margouillats »… Alors, qui a déjà dit que « diakouma n’est pas wara » ? La Rédaction

Commentaires via Facebook :

Source : Maliweb Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here