Mouvement Mali Kanu : La première convention investit Modibo Koné

Le mouvement politique de l’ex-banquier, Modibo Koné, un an après son initiation à Dakar, a procédé à sa convention nationale lors d’un congrès à Bamako, le samedi 3 mars 2018. Un nouveau bureau de 99 membres composé d’une vingtaine de femmes et de jeunes a été constitué. Des délégués venus de partout au Mali, de Kayes à Kidal, des sous-régions et en dehors de l’Afrique, ont envahi la salle qui a abrité cette rencontre à Bamako. A l’ouverture de la cérémonie, Modibo Koné a expliqué que « Cette convention est pour nous l’occasion de mettre en place un bureau national. Depuis Dakar jusqu’à ce jour, le secrétariat exécutif n’est que provisoire. Les délégués venus de partout se pencheront sur les grandes questions du mouvement, le statut et règlement et plusieurs autres aspects du MMK, afin de dégager définitivement une convention » Un an après, le bilan est satisfaisant selon le jugement du président du MMK, Modibo Koné lors de la cérémonie d’ouverture. A cette même cérémonie le président sortant des commissions, Paul Boro a remercié les coordinateurs des différentes commissions. Selon, les informations, le MMK a vu le jour le 17mars 2017 à Dakar sous l’initiative de Modibo Koné. A cet effet, des commissions provisoires (communication, implantation et communication) ont été mises en place. Lesdites commissions présidées par Paul Ismaël Boro, avaient pour mission d’implanter le mouvement partout au Mali. La convention nationale après des travaux d’une journée, ont décidé que Modibo Koné portera l’étendard du MMK aux élections présidentielles de 2018 en tant que président du mouvement à la tête d’un bureau de 99 membres. Paul Ismaël Boro a été désigné vice-président et Pascal Zanga Goïta secrétaire général. Le président de la diaspora malienne en France, au compte du MMK, Soumaïla Camara a dit être confiant pour l’avenir du mouvement. Selon lui, l’envergure de la convention, laisse un bilan positif. « Modibo Koné est un soldat du développement. Ses actes posés à l’instar de la Banque ouest-africaine de développement (Boad), doivent inspirer tout un chacun à croire à Modibo Koné. Il a eu aussi à poser des réalisations remarquables lors de son passage à la Cmdt et à l’office du Niger » a souligné M. Camara. Mme Diory Traoré et Dr Samadjè Diakité Ballo, toutes les deux membres du bureau national décidé à la convention nationale, ont exprimé leur confiance et leur joie pour la bonne réussite des travaux, selon elles. Ibrahim Traoré dit Jack Bauer a été désigné président national de la jeunesse. Il a de nouveau, réitéré son engagement à soutenir Modibo Koné et a promis de ne ménager aucun effort pour la réussite des missions à lui, confiées. Le président du MMK, a confié que le mouvement est basé sur la jeunesse et les femmes. A ses dires, ces deux couches sociales représenteront une grande partie de l’instance suprême du MMK, afin de pouvoir répondre aux attentes de la société malienne. Koureichy Cissé (stagiaire) Modibo Koné, un candidat iconoclaste… « Je ne peux pas faire d’achat de conscience. Pour moi, donner de l’argent pour mobiliser est un achat de conscience. Je respecte le Malien pour cela », propos de Modibo Koné, rapporté par une source lors des préparatifs de l’organisation du lancement du MMK prévu le dimanche 4 mars 2018. A ajouter, depuis sa rentrée au Mali le 7 janvier 2018, Modibo Koné n’est jamais apparu dans des costumes chers ou des basins à valeur, de construire l’avenir d’un jeune, comme le font les pluparts des politiciens africains. « Quand on te paie pour te mobiliser en matière politique, c’est donner un quitus de laisser-aller en revanche » a dit, Abdoul Karim Diawara, le délégué du MMK venu de la Côte d’ivoire. A en croire, M. Diawara, la politique ne doit être faite que par conviction. Koureichy Cissé
Source : Africatime Africatime

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here