La Coalition pour le renouveau politique sollicite et obtient la candidature de Mamadou Oumar Sidibé

La Coalition pour le renouveau politique (Crp), composée de plusieurs partis politiques et associations, a été lancée le samedi 3 février à la Maison de la presse. Elle sollicite la candidature de Mamadou Oumar Sidibé, président du parti Prvm-Fasoko, à l’élection présidentielle de 2018. La cérémonie de lancement a eu lieu en présidence de Mamadou Oumar Sidibé, du porte-parole de la Coalition, Aboubacar Sidiki Fomba, du chef de file de l’opposition, Soumaïla Cissé, et du président du parti Apc, Cheick Oumar Diallo. Pour le porte-parole de la Coalisation pour le renouveau politique (Crp), Aboubacar Sidiki Fomba, la création de cette coalition se justifie dans un contexte précis. Selon lui, après 27 d’exercice démocratique, notre pays peine à trouver la voie du développement et l’heure est au bilan et une prise de conscience générale. Après avoir dressé un tableau sombre de notre système démocratique, Aboubacar Sidiki Fomba a indiqué que des partis et associations ont conjugué leurs efforts pour créer la Coalition pour le renouveau politique (Crp). Il a expliqué que la Coalition a pour objectifs, entre autres, la conquête et l’exercice du pouvoir par la participation aux élections générales de 2018 ; l’organisation des assises nationales ; la mise en place d’un véritable processus de refondation du système démocratique ; la refondation de l’armée nationale et de l’école ; la lutte contre la corruption. La Crp, selon son président, est une coalition d’opposition au pouvoir en place et une coalition pour le Mali. D’après Cheick Oumar Diallo, président du parti Apc, conformément aux aspirations au changement de l’ensemble de la population, la Coalition pour le renouveau politique a décidé de solliciter la candidature de Mamadou Oumar Sidibé, président du parti Prvm-Fasoko, à l’élection présidentielle de 2018. «Pour nous, c’est un homme idéal qui incarne aujourd’hui la rupture et le changement. Nous nous engageons ici à témoigner que notre soutien ne fera pas défaut pour la candidature de Mamadou Oumar Sidibé», a-t-il déclaré. Pour le chef de file de l’opposition, Soumaïla Cissé, aujourd’hui, notre combat commun est un combat pour l’alternance. Il a déclaré : «Nous ne pouvons pas cautionner la gouvernance actuelle. Nous ne pouvons pas accepter que cette gouvernance actuelle soit renouvelée, parce que le Mali va droit au mur». Soumaïla Cissé a affirmé que l’insécurité est grandissante aujourd’hui de même que la corruption. «Les jeunes, les partis politiques et les associations qui s’organisent pour obtenir un changement, nous les soutenons tous, parce que nous sommes sûrs que de ce petit pas se fera ensemble un pas de géant», a laissé entendre le chef de file de l’opposition. Répondant à la sollicitation de la Coalition, Mamadou Oumar Sidibé déclare : «C’est en considération de tous les défis actuels que j’accepte avec honneur et dignité votre sollicitation pour être le porte-drapeau de la Coalition, de notre coalition pour le renouveau politique. Oui, j’accepte avec humilité votre proposition d’être le candidat de la Coalition pour le renouveau politique, pour briquer la magistrature suprême en 2018, pour vous, pour les Maliens, qui croient en ce pays et qui ont de l’espoir malgré les difficultés, la désillusion grandissante de jour en jour». Diango COULIBALY Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here