8-MARS : Raky Talla, Amadou Ouattara, Amadou Thiam rendent hommage aux femmes de la Commune V

Les femmes maliennes étaient à l’honneur ce 8 mars 2018. Pour cette édition, les femmes de la Commune V, en partenariat avec l’ONG Keneya Jemu Kan (Jigisigi) et Palladium (un projet de l’Usaid), se sont engagées à éradiquer les violences faites aux femmes et renforcer le partenariat pour le développement durable. La cérémonie marquant la commémoration de cette journée a été organisée par les associations et les femmes de la Commune V, présidée par le ministre du Travail, de la Fonction publique et de la Réforme de l’Etat, chargée des Relations avec les institutions, Diarra Raky Talla. Elle avait à ses côtés le maire Amadou Ouattara et l’honorable Amadou Thiam et plusieurs autres personnalités. Pour son engagement constant pour la cause des femmes de sa commune et toutes les femmes maliennes en général, le maire Ouattara a remercié tous les organisateurs et ONG pour leur lutte pour la cause des femmes. L’occasion a été pour lui de rendre hommage à certaines femmes maliennes pour leur sens élevé du devoir et de l’amour pour la patrie. Pour Mme Togola Rokia Sissoko, conseiller politique de la santé et plaidoyer à l’USAID, cette journée à son sens dans le développement d’un pays. Elle a invité les femmes à s’unir pour combattre les violences. Aussi, elle a regretté les cas de viols sur les réseaux sociaux. Elle dira aussi que ces violences ne sont pas dans notre culture. En plus, elle a avoué tout son respect et sa considération pour la femme malienne en général. “Fils d’une femme comme tout autre homme, comme toute créature, même le bébé éprouvette est issu d’une femme”, a soutenu Mme Togola Rokia Sissoko. “Dans la vie de tous, il n’est plus besoin de faire la preuve de la créativité de la femme”, a-t-elle ajouté. Boubacar Bocoum, chargé de programme CCSC VIH/Sida, s’est appuyé sur l’injustice et les violences commises à l’égard de la femme malienne. Il a appelé au sens élevé de la responsabilité de tous. Adama Diabaté (stagiaire) 8-MARS : Siguidiya s’est attaché à rendre Magnambougou propre Siguidiya n’est pas restée en marge de la commémoration de la Journée internationale de la femme. Elle a organisé jeudi une journée de salubrité à Magnambougou Pneuba-Carré pour rendre hommage à la femme. Au-delà du caractère festif du 8-Mars, les femmes de Siguidiya ont jugé utile de mener une activité de salubrité pour célébrer la femme. Selon la présidente de l’association, Diallo Kama Camara, la santé passe par l’assainissement de l’environnement. “Notre secteur doit avoir un nouveau visage afin de créer un cadre de vie meilleure pour nos populations”, a-t-elle affirmé. “C’est grâce à Aboubacar Fomba, président de l’Alliance démocratique du peuple malien que nous avons pu organiser cette journée d’assainissement pour commémorer la Journée internationale de la femme. Pour lutter contre la maladie, il faut assainir le cadre de vie. Si on arrive à assainir nos maisons, on pourra assainir notre secteur. Après cette journée d’assainissement, nous allons continuer à mener d’autres activités de ce genre pour le bien-être de la population”, a-t-elle expliqué. Présent aux côtés des femmes, le représentant de l’Alliance démocratique du peuple malien, a réaffirmé la volonté de son parti d’accompagner l’association sur cette lancée. “Notre parti sera toujours prêt à accompagner toute action s’inscrivant dans le cadre du développement de la communauté”, a expliqué Cheick Tidiane Ndiaye. Zié Mamadou Koné Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here