Mécanisme africain d’évaluation par les pairs (MAEP) : Les pays membres félicitent le Mali

Vendredi 9 mars 2018, l’une des somptueuses salles de l’hôtel Radisson Blu a abrité la cérémonie de lancement officiel de la commémoration de la journée du Mécanisme africain d’évaluation par les pairs (Maep). Elle était placée sous la haute présidence du Premier ministre, Soumeylou Boubèye Maïga, empêché et représenté par Mohamed Ag Erlaf, ministre de l’Administration territoriale, qui était entouré de son collègue des Maliens de l’extérieur et des représentants des pays membres du Maep. Tradition d’hospitalité, le représentant des autorités communales de la commune IV a souhaité la bienvenue à tous les participants à la présente rencontre du Maep. Le président du comité des points focaux du Maep et le directeur exécutif du secrétariat Maep, M. Elwar Maleka, tous deux Tchadiens, ont salué le Mali pour son engagement en faveur des objectifs du Mali. Selon eux, notre pays a tenu toute sa place dans la dynamique de revitalisation du Maep qui a abouti à un leadership renouvelé et à l’intégration du Maep comme organe de l’Union africaine. Pour sa part, le ministre des Maliens de l’extérieur et de l’Intégration africaine, Dr. Abdramane Sylla, dira que le choix de notre pays est salué par plus d’un pour son engagement en vue de l’atteinte de l’objectif d’intégration par le «renforcement des initiatives nationales, régionales et sous-régionales d’intégration socio-économique et politique dans le cadre de l’Union africaine, de l’Uemoa, de la Cédéao». Selon le ministre Sylla, le thème retenu pour cette année anniversaire est évocateur : «Vers un accès universel au Maep». Il a enfin ajouté que les plus hautes autorités maliennes sont plus que jamais déterminées dans la dynamique du Maep. Mohamed Ag Eralaf, ministre de l’Administration territoriale et représentant du PM, a rappelé que le Mali fait partie du groupe des pionniers éligibles à l’évaluation de seconde génération comme prévu dans les directives du Maep. «Son excellence le Président de la République, chef de l’Etat, a, dans son adresse à ses pairs lors du forum de janvier 2014, indiqué que, dès que les conditions seront réunies, le Mali s’y soumettra. Conformément à ses missions et à ses plans de travail annuel la commission nationale de gouvernance Maep, réalise des activités au niveau national afin d’assurer la promotion du Maep auprès des acteurs locaux et de renforcer les capacités du dispositif d’appui technique au processus», a-t-il souligné. Avant l’ouverture de la cérémonie de commémoration du 15ème anniversaire du Maep, M. Erlaf a indiqué que le Mali a adhéré volontairement le 28 mai 2003 au Mécanisme d’évaluation par les pairs (Maep). Son rapport d’évaluation pays, 10ème du genre, a été examiné par les pairs le 30 juin 2009 à Syrte (Lybie). Après l’ouverture des travaux par le ministre Mohamed Ag Eralaf, une séance interactive a eu lieu entre les participants et les panelistes. Au cours de ladite séance, les pays membres du Maep ont félicité la dynamique du Mali dans cette instance sous-régionale. À ce jour, trente-huit pays membres de l’Union africaine participent au Maep. Ousmane DIAKITE

Commentaires via Facebook :

Source : Maliweb Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here