Construction de la Maison des Maliens de l’extérieur: du rêve à la réalité

Le Président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, a procédé, hier jeudi 15 mars, dans la matinée, à la Cité UNICEF, en commune VI du District de Bamako, à la coupure solennelle du ruban symbolique d’inauguration de la Maison des Maliens de l’extérieur. Par ce geste, IBK concrétise une autre promesse faite à l’endroit de la diaspora qui l’avait sollicité à cet effet. Du coup, un vieux rêve de 27 ans devient ainsi une réalité. Ils sont notre fierté, ces quatre millions des Maliens qui vivent hors du pays, mais dont les contributions sont si précieuses pour le développement de notre cher pays. Cette diaspora porteuse des valeurs de notre civilisation, à travers le monde, travaillant dans des conditions difficiles en bravant le froid, la neige, se privant du minimum sur place, mais restant à l’écoute des moindres cris provenant des terroirs, participe activement au maintien de l’équilibre et de la stabilité des familles. C’est pourquoi disait le Président de la République, dans son projet de société, « Le Mali d’abord » : « Nous ferons en sorte que la Diaspora malienne soit respectée et qu’elle devienne un acteur majeur du développement de la Nation, car elle est un des atouts majeurs de notre pays. À travers le soutien qu’elle apporte à de nombreuses familles, elle accompagne la mise en œuvre des politiques publiques à l’échelle locale et constitue un levier de développement. Nous devons respect et considération à nos compatriotes séjournant à l’étranger. La Diaspora Malienne recèle un ensemble inépuisable d’expériences et de compétences pour servir le Mali. Il nous revient de valoriser ce potentiel en consolidant les liens qui nous unissent et en assurant une meilleure satisfaction de leurs besoins ». Confort de la diaspora Cette vision stratégique relative à la protection et à la sécurisation des Maliens de l’extérieur et de leurs biens aura été traduite en des actions concrètes par le département de tutelle sous l’entregent du Dr Abdramane Sylla avec des résultats probants, notamment la diminution des coûts de 12 à 5 % des montants des transferts d’argent ayant permis d’accroitre d’année en année la mobilisation des ressources avec un montant des transferts estimés à 497 milliards de FCFA en 2017. Les actions du ministère des Maliens de l’extérieur ont également permis la libération des centaines de nos compatriotes dans les prisons libyennes avec le concours de l’Organisation internationale de la migration ; sans compter l’appui et l’assistance apportés aux sinistrés des incendies dans différents marchés à l’extérieur. S’y ajoute le rapatriement de plus de 13 000 Maliens singulièrement de la Libye, de la Centrafrique et d’autres pays. Si l’heure n’est pas au bilan qui, pour le ministre de tutelle est encore plus riche et élogieux, mais il a paru nécessaire pour le Dr Sylla de rappeler au Président IBK combien il lui tenait à cœur de veiller sur le confort de la diaspora qualifiée des soldats du développement de la Nation. Forte demande récurrente de nos compatriotes de la diaspora exprimée lors des différents forums et d’autres rencontres, la construction de la Maison pour les Maliens de l’extérieur est un vieux rêve qui dévient une réalité par la seule volonté et le seul fait d’un homme d’État et de parole : le Président de la république, Ibrahim Boubacar Keita. Sa réalisation, selon le président du Haut conseil des Maliens de l’extérieur, est l’illustration de la très haute bienveillance du chef de l’État pour la promotion de la diaspora, mais aussi pour son épanouissement à l’occasion de son retour au pays. « Excellence monsieur le Président de la république, vous nous avez respectés, vous nous avez considérez » a déclaré avec émotion Habib Sylla, qui au nom de l’ensemble des Maliens vivant à l’extérieur, a remercié le Président IBK de l’honneur à eux fait en leur gratifiant de ce joyau. Un cadre d’accueil des migrants En tout cas, le département de tutelle voit, dans ce projet novateur, une série d’offres de services qui doit assurer l’adéquation entre les flux migratoires, l’identification des migrants et la valorisation des données statistiques sur la diaspora dans un cadre de quiétude offrant des commodités. Plus précisément, la construction de cet édifice, qui vient d’ouvrir ses portes en présence du Premier ministre, des membres du gouvernement et de plusieurs autres personnalités de marque, a coûté à l’État, 976 691 853 de nos francs, entièrement financés sur les fonds du Trésor public en trois exercices budgétaires, pour honorer les Maliens de l’extérieur. Le coût total de l’équipement est estimé à plus de 255 millions sur lesquels l’OIM a apporté 65 millions de FCFA. Les travaux, démarrés en 2015, ont été réalisés par des entreprises locales. Avec, entre autres, ses 16 bureaux, sa salle de réunion, son site d’accueil, son centre de transit d’une capacité de 150 lits, sa salle polyvalente, son infirmerie moderne, sa cantine, la Maison des Maliens de l’extérieur abrite aussi le siège du Haut conseil des Maliens de l’extérieur (HCME) conçu en un seul bloc architectural (R+1) comportant 16 bureaux et une salle de réunion. Par ailleurs, cette maison servira également de cadre d’accueil des migrants de retour au pays de façon volontaire ou forcée, qui étaient jusqu’ici accueillis dans les locaux de la Protection civile à Sogoniko, les espaces scolaires et sportifs en entendant qu’ils rejoignent leurs localités d’origine. La diaspora magnifiée et distinguée En livrant ses impressions à la presse, le Président de la république a déclaré que la construction de cet édifice constitue le symbole de l’attention particulière des hautes autorités de notre pays à l’égard de la diaspora malienne. Tout en magnifiant le rôle, la place et la contribution non négligeable des Maliens de l’extérieur dans la construction et le développement du pays en termes de devises qu’ils envoient chaque année au pays. Le chef de l’État n’a pas aussi manqué de toucher du doigt l’attachement viscéral de cette couche à la patrie qui s’est toujours soldé par leur participation à tous les grands rendez-vous de l’histoire contemporaine du Mali ainsi que leur présence sur tous les chantiers du développement avec de plus en plus une part croissante des entreprises créées pour booster notre économie nationale. Très heureux d‘avoir tenu promesse, le Président IBK a rendu grâce à Dieu de lui avoir permis d’assister et de présider l’inauguration de cette maison destinée à recevoir nos parents qui viennent de l’extérieur dans les conditions les plus dramatiques, très souvent dans la détresse la plus absolue, au point qu’ils s’interrogent sur ce qui leur reste d’humanité. « Je pense que dès qu’ils franchiront ce portail-là, ils sauront qu’ils sont chez eux, que s’ils sont partis de chez eux comme on dit, ils sont revenus chez eux ; qu’ils sont Maliens parmi les Maliens plus que les Maliens, que ce qui leur est dû leur est enfin donné. Cette maison-là était attendue depuis longtemps, c’est le moins que nous devions à nos parents, quelquefois ils viennent de l’extérieur dans les conditions dont nous savons tous le caractère humiliant, parfois d’une extrême inhumanité, toute chose qui nous interpelle fortement. C’est pourquoi c’est notre honneur qui est debout aujourd’hui, qui rétablit enfin un droit régalien de tout Malien à pouvoir sortir, à tout citoyen du monde d’ailleurs d’aller et venir librement. Je crois que c’est cela qui est en jeu aujourd’hui, ici. Avec beaucoup d’émotion, je crois qu’enfin que ce ne sont plus les parkings de l’auto-gare, ce ne sont plus des halls de centre d’accueil mais une maison à eux destinée, avec le minimum de confort, digne des êtres humains qu’ils sont, une maison qui est désormais à leur disposition. Cela honore le Mali, cela grandit le Mali. Une civilisation s’évalue à l’aune de ses capacités à s’honorer elle-même. Elle s’évalue à l’aune de la qualité de ce qu’elle peut réserver comme accueil aux déshérités et aux plus faibles, à ceux que quelque part le sort n’a pas gâtés. Tous ceux qui nous reviendront seront désormais reçus à hauteur de souhait, de convenance ; de bienséance et de confort. Je vais profiter de cet événement pour remercier le Ministère des Maliens de l’Extérieur , le Haut conseil des Maliens de l’extérieur, l’entreprise malienne qui a fait ce travail, notre partenaire l’OIM, tous ceux qui de près ou de loin ont participé à faire de ce qui était un rêve une réalité, tangible, palpable : la Maison des Maliens de l’extérieur est là, elle est une réalité. » Le Président IBK a profité également de l’occasion solennelle de l’inauguration de la Maison des Maliens de l’extérieur pour faire découvrir la stèle du nouvel édifice qui pourrait bien devenir un cas d’école dans la sous-région ouest-africaine en matière de politique nationale migratoire. La cérémonie ayant été couronnée aussi par distinction de 14 Maliens de l’extérieur, lesquels ont été honorés par la Nation pour leur dévouement et leur contribution au développement du pays. Par Mohamed D. DIAWARA Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here