La CNDH informe les acteurs de la chaîne pénale et les forces de défense et de sécurité sur ses missions

Sous la présidence du Ministre des Droits de l’Homme et avec la présence du Ministre de la Sécurité et la Protection Civile, la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH), en partenariat avec EUCAP SAHEL et la MINUSMA a organisé une Journée d’information et d’échanges avec les acteurs de la chaîne pénale et les forces de défense et de sécurité sur les missions de la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH) ». Les participants ont admis que la protection des Droits de l’Homme est une responsabilité partagée. L’activité s’est déroulée le jeudi 15 mars 2018 ici à l’Ecole de Maintien de la Paix, Alioune Blondin M’BEYE à Bamako. La Commission Nationale des Droits de l’Homme CNDH a organisé cette journée d’information et d’échanges sur ses missions à l’intention des acteurs de la chaîne pénale et des forces de défense et de sécurité du Mali. La journée vise à donner les informations aux participants sur la nouvelle Loi créant la CNDH et lui conférant le statut d’Autorité Administrative Indépendante ; - expliquer les missions de la Commission dans la protection et la promotion des Droits de l’Homme ainsi que la prévention de la Torture et la lutte contre l’impunité ; - établir des liens de communication avec les acteurs de la chaîne pénale, les Forces de défense et de Sécurité, les départements ministériels ainsi que les autres acteurs impliqués dans la promotion et la protection des droits de l’Homme au Mali. Le clou de la journée était l’exposé fait par le Commissaire Aguibou BOUARE sur la Commission Nationale des Droits de l’Homme, notamment la nouvelle loi N°036 du 7 juillet 2016. Cet exposé a été suivi de débats et d’échanges sur les préoccupations des participants. En conclusion de son exposé, Mr BOUARE dira que la mise harmonieuse des nouvelles dispositions devraient permettre à la CNDH de jouer un rôle de premier ordre au sein de l’architecture institutionnelle de protection et de promotion des droits de l’Homme au Mali. La cérémonie d’ouverture cette rencontre a enregistré la présence du ministre des Droits de l’Homme Me Kadidia Sangaré Coulibaly et du Ministre de la Sécurité et de la Protection Civile, le Général Salif Traoré. La Commission Nationale des Droits de l’Homme du Mali a été créée par la loi N°2016 – 036 du 07 Juillet 2016 portant création de la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH). Le décret N°2016-0853 P-RM du 08 novembre 2016 fixe l’organisation et les modalités de fonctionnement de la Commission Nationale des Droits de l’Homme. Les membres ont été nommés le mercredi 03 mai 2017 en conseil des ministres pour un mandat de 7 ans non renouvelable. La CNDH est une autorité administrative indépendante. La Commission Nationale des Droits de l’Homme a pour mission : 1. la protection des droits de l’homme; 2. la promotion des droits de l’homme; 3. la prévention de la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains et dégradants. La CNDH est organisée en Sous Commissions et groupes de travail. Elle aura une représentation dans chaque région du Mali durant son mandat. La vision de la Commission nationale des droits de l’homme est celle d’une institution indépendante et crédible à l’avant à l’avant-garde de la protection et de la promotion des Droits de l’Homme au Mali. Les valeurs partagées par la CNDH sont le respect de l’Etat de droit et la bonne gouvernance. La Commission Nationale des Droits de l’Homme est une Autorité Administrative Indépendante. Elle est l’Institution Nationale des Droits de l’Homme ainsi que le mécanisme de prévention de la torture au Mali. Cette journée d’information et d’échange s’inscrit en droite ligne de l’axe 2 du plan stratégique de la CNDH qui est consacré à la promotion des droits de l’homme : « En matière de promotion des Droits de l’Homme, la Commission Nationale des Droits de l’Homme est chargée des actions d’information de sensibilisation et d’éducation aux Droits de l’Homme, de veiller à l’engagement de l’Etats et au respect des engagements pris par l’Etat en matière de Droits de l’Homme, d’émettre des avis et des recommandations à l’intention du gouvernement, de renforcer les capacités des organisations de défense des Droits de l’Homme et de développer la coopération internationale dans le domaine des droits de l’homme ». Le Président de la CNDH, Dr Malick Coulibay a profité de cette occasion pour présenter aux partenaires Me Kadidia Traoré qui va désormais remplacer Me Kadidia Sangaré Coulibaly promue Ministre des Droits de l’Homme depuis quelques mois. La Cellule communication de la CNDH Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here