Répertoire des chefs de village: Ségou salue la belle initiative de Cri-2002

Après l’étape de la région de Sikasso et de ses sept Cercles, ce fut celle de la région de Ségou, à travers cinq de ses sept Cercles plus le Cercle de Yorosso, dans la Région de Sikasso, de recevoir officiellement les répertoires des 1.886 Chefs de Villages et de Quartiers de la Zone de Couverture du Programme Décentralisation Bonne Gouvernance en deux (2) Tomes. C’était au cours d’une cérémonie placée sous la présidence de Issiaka BATHILY, Conseiller aux Affaires Administratives et Juridiques du Gouverneur de la Région de Ségou, en présence de Dramane DIAKITE, Préfet du Cercle de Ségou, de Nouhoun DIARRA, Maire de la Commune Urbaine de Ségou, de Oumar TOGORA, Coordonnateur Régional des Chefs de Villages et Quartiers de la région de Ségou, et Dr Abdoulaye SALL, Président Cri-2002. Selon M. SALL, ancien ministre des Relations avec les institutions, artisan de l’élaboration des répertoires, le premier tome regroupe les Chefs de Village et de Quartier des Cercles de Baraoueli, Bla et San, et le tome 2 ceux des Cercles de Ségou, Tominian et Yorosso (région de Sikasso). Ce qui implique, pour le président de CRI-2002 qu’au-delà de disposer désormais d’un diagnostic fiable quant au statut, à la sérologie, des Chefs de Villages et de Quartiers de la Zone de Couverture du Programme, moins de 3 Chefs de Village et de Quartier disposent de leurs décisions de nomination, d’un outil, d’un guide/manuel, pour la gouvernance locale inclusive entre les mains de l’État, de ses représentants que sont les Gouverneurs et les Préfets et Sous-Préfets. Ces répertoires ouvrent le chemin de la prise en main, et en charge, par et pour les Chefs de Villages, Fractions et Quartiers des régions de Sikasso, Ségou, et du Mali, des attributions qui leur sont conférées par les lois de la République (res publica : chose publique), à savoir : disposer de leurs décisions de nomination, veiller à l’application des lois et règlements de la République, contribuer à la mobilisation des ressources internes des collectivités territoriales, prévenir et régler les conflits communautaires et intercommunautaires… Et, la construction de la démocratie, de la décentralisation, de la bonne gouvernance, c’est cela : disposer d’outils, de guide/manuel, de diagnostic, susceptibles de vous insuffler la volonté de prendre ses affaires en main. Le représentant du Gouverneur a rappelé que l’activité du jour s’inscrivait dans le cadre de la mise en œuvre du plan d’action 2017 du programme MLI/23 Décentralisation et bonne gouvernance de la coopération Mali-Luxembourg en collaboration avec CRI 2002. Il est le fruit d’un long processus allant de la collecte des données sur le terrain, de leur validation à travers différents ateliers et rencontres d’échange entre autorités villageoises, maires, Sous-préfets et Préfets, a-t-il fait indiqué. M. BATHITLY voit dans le document remis, à la fois : – un outil d’aide à la décision avec l’identification des chefs de villages, fractions et quartiers et permet de savoir ceux munis de décisions ou pas ; – facilite la recherche de l’information et la communication ; – favorise la participation et l’implication des chefs traditionnels dans la gestion locale ; toute chose nécessaire à la promotion et à l’avènement de la bonne gouvernance dans la cadre de la décentralisation. Le Conseiller aux Affaires Administratives et Juridiques du Gouverneur de la Région de Ségou a souligné que cette action est une recommandation forte des états généraux de la décentralisation de 2014 et des Accords de Paix et de Réconciliation issus du processus d’Alger en vue d’accroître l’implication des chefs de villages, fractions et quartiers dans le processus de la décentralisation amorcée par notre pays. Il a profité de l’occasion à lui offerte pour féliciter et remercier le Président de CRI 2002 et son partenaire Lux-Développement pour les efforts louables qu’ils ne cessent de déployer pour le renforcement des capacités des autorités traditionnelles en vue de leur implication dans la gestion de la chose publique. Ils ont reçu, en particulier les remerciements du représentant du Chef de l’Exécutif régional pour cette belle initiative de mettre cet outil précieux à leur disposition qui vise à restaurer la fonction des chefs de villages, de fractions et de quartiers. Par Bertin DAKOUO Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here