Activités 2017 du Haut Conseil des Maliens de l’extérieur: Habib Sylla rend compte aux administrateurs

Durant deux jours, les 16 et 17 mars dernier, les membres du Haut Conseil des Maliens de l’extérieur (HCME) étaient réunis, à l’hôtel Radisson Blu de Bamako, dans le cadre de leur conseil d’administration. La cérémonie d’ouverture était présidée par le Dr Abdrahamane Sylla, ministre des Maliens de l’extérieur et de l’Intégration africaine, en présence de M. Habib Sylla, président du Haut conseil des Maliens de l’extérieur et de plusieurs responsables de base du HCME. Cette session, conformément aux articles 54 et 55, visait à rendre compte des activités du Haut conseil allant du 1er janvier au 31 décembre 2017. Elle fait suite à la tenue de la session extraordinaire du 14 au 15 avril 2017 au cours de laquelle les questions des défis de la problématique de l’immigration irrégulière ont été évoquées. Pour le président Habib Sylla, la politique nationale de la migration offre un cadre idéal de la mise en œuvre de cette question. L’occasion était opportune pour lui d’apprécier et de remercier le ministère de tutelle du soutien et de l’accompagnement en faveur des Maliens de la diaspora en situation de détresse. A la suite de l’appel lancé par le ministre des Maliens de l’extérieur, le Dr Abdrahamane Sylla, lors de l’inauguration de la Maison des Maliens de l’extérieur, le président du HCME a joint sa voix à celles des autorités du pays pour inviter tous les fils du pays à travers le monde à venir s’investir et investir au Mali. Tout comme le ministre du Développement industriel, Mohamed Aly Ag Ibrahim, il a rappelé aux présidents des conseils de base présents, derrière qui se trouvent des milliers des Maliens de la diaspora, dont des potentiels investisseurs, de la préparation par notre pays d’un rendez-vous hautement important dans le cadre de la mise en œuvre d’une vision du président de la république pour l’accélération du développement industriel du pays. Il s’agit du Salon international de l’industrie, qui est, selon lui, un projet structurant à partager avec le reste du monde sur le potentiel de notre pays en matière de développement industriel. Ce salon dont le thème est : « accélérer l’industrialisation d’un pays de l’hinterland » présente des opportunités qu’il offre et plaide que le Mali est une destination privilégiée d’affaires. L’ambition étant de faire de ce salon un tremplin décisif pour réussir le décollage du pays et de créer les conditions pour assurer des emplois décents. Voilà pourquoi il a plaidé pour une forte mobilisation des Maliens de la diaspora à ce rendez-vous tant attendu. Le ministre Abdrahamane Sylla a souligné les difficultés liées à l’immigration clandestine. Avant de rappeler l’apport combien important fait à l’économie du pays par les Maliens de l’extérieur. Selon les derniers chiffres de 2017, ce sont plus de 497 milliards F CFA que les Maliens de la diaspora ont envoyés vers le pays. En outre, il a souligné que son département reste fortement engagé à trouver les solutions idoines pour lutter contre la migration clandestine. Par ailleurs, le ministre a tenu à rappeler certains grands défis auxquels notre pays fait face cette année et pour lesquels il est appelé à relever. Parmi ces challenges, il fait référence aux scrutins électoraux qui se profilent à l’horizon. « Le pari gagné est, sans nul doute, la réussite de la bonne organisation des prochaines élections, tournant décisif dans le renforcement de notre système démocratique et de la gouvernance locale », a souligné le Dr Abdramane Sylla qui a invité les présidents des conseils de base à travailler avec les Ambassades et les consulats pour le succès de ces échéances notamment la présidentielle de juillet prochain qui se tiendra, a-t-il confirmé à date échue. En réponse à cette sollicitude, le président du Haut conseil des Maliens de l’extérieur a pour sa part exhorté le gouvernement à prendre les dispositions nécessaires afin de permettre à la diaspora d’accomplir son devoir civique. En tous les cas, cette rencontre des administrateurs a permis d’engager des échanges fructueux avec l’ensemble des partenaires institutionnels du HCME. Par Mohamed D. DIAWARA Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here