Approvisionnement en eau potable à Dialakorodji: ONG AMASBIF soulage les habitants de N’Téguédo Niaré

Quatre latrines et un FORAGE (PMH) viennent d’être réalisés par l’ONG AMASBIF et son partenaire financier « Water Aid » dans le village de N’Teguedo Siracoro Niaré, commune de Dialakorodji, cercle de Kati. C’était le samedi 17 mars 2018, l’inauguration officielle de ces ouvrages a eu lieu à l’école publique dudit village. La cérémonie était présidée par Madame Barry Aminata Touré, présidente de l’ONG AMASBIF. La cérémonie d’inauguration des infrastructures a eu lieu en présence de plusieurs personnalités et partenaires du projet. Il s’agit de M. Djimir Allamir Touré, coordinateur de l’ONG AMASBIF ; de M. Amadou Kanté, secrétaire général de la mairie de Dialakorodji ; de Madame Amsatou Maiga, conseillère et membre de la commission eau et assainissement ; de M. Safinè Niaré, représentant du chef de village de N’Teguedo Siracoro Niaré ; de M. Madou Coulibaly, président du comité de gestion de ces ouvrages, de Madame Salimata, présidente du comité d’hygiène de N’Teguedo Samassebougou, les habitants du village, etc. M. Safinè Niaré, représentant du chef de village, a salué l’ONG AMASBIF et son partenaire financier pour le choix porté sur son village pour cette grande réalisation. Ensuite, il a sollicité cette ONG de rester toujours aux côtés de sa population pour la réalisation de certaines classes à l’école publique de N’Teguedo Siracoro Niaré. Le présentant du chef de village dira que 100 élèves de l’école de N’Teguedo Siracoro Niaré ont été transférés ailleurs, à cause de problèmes de salle de classe. M. Niaré a également informé que les femmes du village ont aussi fort besoin de formations dans plusieurs domaines comme la savonnerie, la couture afin de leur permettre de faire face à certaines activités génératrices de revenus. Selon Madame Barry Aminata Touré, présidente de l’ONG AMASBIF, c’est dans le cadre de la mise en œuvre de leur programme d’accès à l’eau potable, hygiène et à l’assainissement que se justifie la présence de cette ONG dans la commune rurale de Dialakorodji, précisément dans le village de N’Teguedo Siracoro Niaré. Elle a fait savoir que les réalisations ont concerné des latrines et un forage (PMH) afin que la communauté, surtout les élèves et les enfants puissent avoir l’accès à de l’eau potable. La présidente de l’ONG AMASBIF a indiqué que cela va leur permettre de réduire les maladies hydriques et permettre aux enfants de suivre convenablement les cours à l’école. Selon Madame Barry Aminata Touré, dans une école où il n’y a pas de latrines et d’eau, il serait difficile de dire que cette école est viable. Parce que les enfants vont tomber toujours malades et cela va jouer beaucoup sur leur rendement scolaire. L’ONG AMASBIF a réalisé ces infrastructures grâce à son partenaire financier « Water Aid » et dans le cadre du projet de l’ONG AMASBIF appelé ‘’JI NI BESEYA’’ a dit Madame Barry. Il s’agit également d’une manière d’alléger la corvée d’eau pour les femmes. L’eau de ce forage est potable, elle aura comme incidence directe de réduire les malades dans le village de N’Teguedo Niaré et aura un impact positif quant à la lutte contre la pauvreté d’une manière considérable, en épargnant les frais d’ordonnance. Madame Barry Aminata Touré a soutenu que l’initiative est une manière pour l’ONG AMASBIF et son partenaire financier « Water Aid » d’appuyer le développement local. C’est la raison pour laquelle, elle collabore avec la mairie de la commune en respectant son PDSEC. « Nous avons tenu compte dans notre approche ‘’les personnes vivantes avec handicape’’ dans la réalisation des latrines », a-t-elle souligné. M. Djimir Allamir Touré, coordinateur de l’ONG AMASBIF, chargé des questions eau, hygiène et assainissement, a fait savoir que cette réalisation fait partie des activités multiples du ce projet « JI NI BESEYA » qui sont concentrés à trois niveaux, à savoir un volet ‘’A’’ réellement basé sur la réalisation des ouvrages, à travers la construction des latrines en milieu scolaire, la réalisation des points d’eau en milieu communautaire. Le volet ‘’B’’ se penche sur l’intermédiation sociale, à travers les appuis-conseils et l’encadrement des communautés pour le changement de comportement. Quant au troisième volet, il concerne les activités génératrices du revenu. Un comité de gestion a été mis en place pour la gestion de ces infrastructures réalisées, selon le coordinateur de l’ONG AMASBIF, et le renforcement de la capacité de ce comité a été fait sur la gestion administrative et financière par cette ONG et son partenaire financier « Water Aid ». Le coût de réalisation totale de ce forage s’élève à sept millions de francs CFA. Quant aux latrines, leur coût financier s’élève à trois millions de francs CFA. Ces deux ouvrages sont financés totalement par « Water Aid », partenaire financier de l’OGN AMASBIF, a précisé Djimir Allamir Toure, coordinateur de l’ONG AMASBIF. SABA BALLO Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here