Pénurie d’eau à Sirakoro et aux 1008 logements Yirimadio: le ministre apporte la bonne nouvelle !

Dans le cadre de la mise en œuvre du programme présidentiel d’urgences sociales d’accès à l’eau potable et à l’électricité, le ministre de l’Énergie et de l’eau, Malick ALHOUSSEINI, à la tête d’une forte délégation, a visité, samedi dernier, les centrales thermiques de Balingué et de la SOPAM, sis à Sirakoro, et le chantier d’adduction d’eau potable des 1008 Logements sociaux de Yirimadio. À Sirakoro, le ministre a pu constater de visu la contamination des eaux de puits et celles des forages par la centrale. À Sirakoro et aux 1008 Logements sociaux, il a apporté de la bonne nouvelle ! Ces populations seront approvisionnées, dans les jours et semaines à venir par la SOMAGEP à partir de ses installations. Outre le ministre Malick ALHOUSSEINI, la délégation comprenait la directrice nationale de l’Énergie, Mme THERA Aminata FOFANA ; le nouveau directeur général d’EDM-SA, Sambou WAGUE ; le directeur général de la SOMAPEP-SA, Yéniz anga KONE ; le directeur national adjoint de l’Hydraulique, Djoorou BOCOUM. On y notait aussi la présence du DG de la SOMAPEP ; du DGA de la SOMAGEP ; le maire délégué de Sirakoro ; des membres de son cabinet ; ainsi que plusieurs responsables régionaux en charge de l’eau et de l’électricité. Selon le ministre, la présente visite a pour but de constater l’état d’avancement des travaux de réhabilitation des 2 centrales de Balingué, notamment la centrale BID, avec qui le Mali a contracté un prêt pour réaliser une centrale de 68 MW, que le ministre a visité le 3 mars dernier. « La bonne nouvelle est que les travaux sont entièrement terminés. Aujourd’hui, l’EDM a pu récupérer les 68 MW qui sont aujourd’hui disponibles. Toute chose que les Maliens sentiront dans la desserte électrique », s’est félicité le ministre. Au niveau de la centrale de Sirakoro où cohabitent la centrale SOPAM (construite dans le cadre d’un contrat de concession) qui est à l’arrêt et la nouvelle centrale de location de 40 MW, à travers un contrat entre EDM-SA et la société turque AKA-SA. Pour le ministre de tutelle, dans le cadre de son plan d’action, il s’est fixé comme objectif d’effacer progressivement la location de puissance, en raison de son coût extrêmement cher. En plus, il a constaté que l’EDM ne fait que s’endetter avec ses centrales de location. Pour preuve, a-t-il révélé, l’EDM doit à la centrale AK-SA, en quelques mois de location, 10 millions d’euros, soit environ 7 milliards de FIFA d’impayées. AGGREKO également, qui a un contrat de location avec EDM, lui réclame, à titre de frais de location 7 milliards de FCFA d’impayés. Le ministre n’a pas fait mystère de sa détermination d’effacer progressivement la location de puissance. D’ailleurs, a-t-il rappelé, la location de puissance ne fait qu’accentuer les impayés. Dans le cadre de la gestion de la période de pointe 2018, son ambition, c’est d’arrêter cette location de puissance. Pour ce faire, il a décidé d’arrêter ces contrats de location, pour une nouvelle forme de contrat. Ainsi, la centrale turque, AK-SA, qu’il vient de visiter, c’est 40 MW en location. Mais, il a été convenu, suite à la récente visite officielle du Président turc au Mali, la construction de 100 MW supplémentaires. Ladite présente visite du ministre de l’Énergie et de l’eau vise à s’enquérir de l’état d’exécution de ces travaux. Selon le ministre, dans 6 mois, la centrale AK-SA, en plus des 40 MW qui sont présentement opérationnels, réalisera 100 MW supplémentaires. Sirakoro bientôt sur SOMAGEP Toujours à Sirakoro, le ministre Malick ALHOUSSEINI a reconnu volontiers, l’existence d’un problème environnemental qui, à son avis, ne date pas de l’arrivée de la centrale AK-SA. « Depuis l’avènement de la centrale SOPAM, en 2008-2009, il aurait fallu avant toute construction, réaliser une étude d’impact environnemental, malheureusement, cela n’a pas été fait », a-t-il déploré. À l’issue de cette visite, il a donné des instructions fermes pour que cette étude soit réalisée. Car, outre la réalisation des 100 MW de AK-SA, a fait savoir le ministre, le gouvernement a déjà contracté un nouveau prêt auprès de la Banque islamique de développement (BID) de 98 milliards de FCFA pour construire une nouvelle centrale thermique de 100 MW toujours à Sirakoro. « Sirakoro, en perspective, d’ici à 2019, sera 40+ 100 +100, soit 240 MW, plus les 46 MW de la centrale SOPAM. Ce qui fera environ 300 MW qui seront disponibles à Sirakoro », a indiqué le ministre. C’est pourquoi, a-t-il instruit, une étude complète d’impact environnemental, dans les tout prochains jours par EDM-SA. Mieux, il a annoncé des mesures correctives qui seront apportées. En attendant l’étude, le ministre a donné des instructions pour que le quartier de Sirakoro soit raccordé au réseau de la SOMAGEP, cela dans le cadre du programme présidentiel d’urgences sociales d’accès à l’eau potable qui les impose de rendre l’eau potable disponible aux populations maliennes. « Aujourd’hui, l’impact négatif de l’exploitation de cette centrale sur les puits et forages nous interpelle », a déclaré le ministre Malick ALHOUSSEINI. Instruction ministérielle Aux 1008 Logements, l’une des zones critiques du District de Bamako, en ce qui concerne l’alimentation en eau potable, le ministre est venu faire le point d’avancement des travaux de réalisation de deux forages profonds. En effet, a-t-il rappelé, dans le plan d’action du département de la gestion de la pointe 2018, il a été prévu pour chaque zone critique d’approvisionnement en eau potable, de réaliser des actions spécifiques. Pour les 1008 Logements sociaux de Yirimadio, c’est le débit d’eau qui est très faible. Par conséquent, les populations ne reçoivent pas d’eau dans leurs robinets à domicile. « La solution trouvée, c’est de réaliser des forages profonds. Ainsi, il a été réalisé 2 forages profonds qui ont permis d’avoir dans chacun des forages 120 m3 d’eau/heure. Ce sont ces forages que la SOMAGEP va équiper », a précisé le ministre. La bonne nouvelle, c’est que les travaux sont pratiquement terminés. Il reste à raccorder les installations au réseau interconnecté électrique. « Conformément au planning, j’ai annoncé la bonne nouvelle aux populations, notamment à nos sœurs et mères ici présentes qu’à partir du 28 mars prochain, l’eau sera connectée au réseau de la SOMAGEP. Donc, les populations recevront l’eau dans leurs robinets à domicile. Ainsi, je donne la certitude que la pénurie d’eau aux 1008 Logements sociaux, à partir du 28 mars, sera résolue de façon définitive, car après, il y aura Kabala », a-t-il rassuré. Ce sont là, pour le ministre, des solutions d’urgence en attendant Kabala qui est la solution durable prévue pour décembre 2018. Par Sékou CAMARA Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here