Gouana : Violent affrontement entre les gendarmes et la population

Hier, jeudi 22 mars 2018, un violent affrontement a opposé la population de Guana aux agents de la brigade de gendarmerie de ladite localité. Les causes, l’arrestation des individus qui ont battu à sang un cambrioleur. Selon notre témoin sur place, Tout a commencé hier matin. Aux environs de 8 heures, des manifestants, cinq mille, ont envahi les rues de Gouana. Cette manifestation traduit le mécontentement de la population suite à l’arrestation des jeunes justiciers qui ont battu un habitant de Gouana pour des motifs de vol. Aux dires des gendarmes et des populations, ce dernier a été arrêté en plein cambriolage d’une boutique. Les jeunes sur place, l’ont battu à sang en le laissant pour mort. Les parents dudit cambrioleur, ont porté plainte à la brigade de kalaban-coro pour coups et blessures volontaires sur la personne de leur fils. C’est dans ce cadre qu’une équipe de la brigade d’intervention a été dépêchée sur le lieu pour procéder à l’arrestation des coupables. Selon les propos du CB Adjoint, Mr Ouattara, de la brigade de N’golobougou, lui et son équipe n’ont pas agi au hasard, c’est après avoir reçu l’ordre de transférer les auteurs au tribunal de la commune V qu’ils ont pris des mesures adéquates. Toute chose qui a déchaîné la colère des jeunes qui ont accueilli les agents par des jets de pierres. La riposte ne s’est pas faite attendre. La brigade d’intervention a envoyé un renfort. La situation s’est vite dégénérée en un affrontement violent entre la population et les gendarmes. Il y a eu plusieurs arrestations au rang des manifestants. Parmi eux, il y a également des filles. Pour les manifestants, il est inadmissible, voire incroyable d’interpeller un groupe de personnes pour avoir porté la main sur un malfrat. Ils trouvent que les blessures qui sont infligées au voleur est le prix à payer de son acte. M. Diarra, stagiaire Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here