Présidentielle 2018 : Le Réseau Hakili invite chaque candidat à signer un engagement sur l’honneur

Le Mali sera une fois de plus à la croisée des chemins avec l’organisation et la tenue de l’élection du président de la République. Cette élection est prévue pour le 29 juillet 2018 et sera la 6ème élection présidentielle du Mali démocratique. Toutefois, cette élection à l’instar de celle de 2013 s’inscrit dans un contexte de crise et de refondation de l’Etat. Conscient que le problème du Mali est plus profond d’une part et d’autre part, que les promesses de campagnes ne sont pas suivies, le réseau Hakili, estime qu’ il est crucial non seulement de réussir des élections libres, transparentes et inclusives mais aussi d’obtenir de chaque candidat à cette élection un engagement sur l’honneur sur la priorisation des secteurs de l’éducation, de la sécurité, de la bonne gouvernance, et de la santé.

Selon le conférencier, le réseau Hakili a pour objectifs, dans le cadre de ce projet, de soumettre à la signature de chaque candidat un engagement sur l’honneur; de soumettre à la signature des populations une pétition invitant les candidats à la signature de cet engagement sur l’honneur ; de recenser tout au long du processus les préoccupations et les attentes des citoyens afin de les consigner dans un document qui sera transmis au candidat élu à l’issue de l’élection et d’évaluer périodiquement le taux de réalisation de l’engagement sur l’honneur du candidat élu. « Convaincus que pour amener les candidats à aller dans le sens de leurs promesses de campagnes et des aspirations du peuple, qu’il faille les amener à signer un engagement sur l’honneur assortie de plusieurs périodes de suivies et de redditions de comptes…Le candidat qui refusera de signer aura tout simplement montrer au peuple que les thématiques de l’éducation, de la sécurité, de la bonne gouvernance et de la santé ne seront pas des axes prioritaires pour son quinquennat et le peuple aura à ce moment toute la latitude pour fonder son choix », a souligné Soumaïla Lah. A l’en croire, il y’aura un comité de suivi et d’évaluation des actions du président élu relativement à l’engagement sur l’honneur qu’il a signé. En outre, le coordinateur du Réseau Hakili, Soumaïla Lah a souhaité l’élection des jeunes à l’assemblée nationale afin de pouvoir engager la responsabilité du président de la République en cas de manquement à son engagement sur l’honneur. « Les résultats attendus par le Réseau Hakili est de constituer un rempart contre les dérives gouvernementales ; d’asseoir les bases d’une tradition de contrôle de l’action gouvernementale par le peuple et pour le peuple ; d’obliger les gouvernants à aller le sens des aspirations et des attentes du peuple ; et de rétablir la relation de confiance entre gouvernés et gouvernants », a-t-il dit. En réponse aux questions des journalistes, Soumaïla Lah a déploré le fait que le politique malien n’est pas à l’écoute de la population. Enfin, il a mis l’accent sur la paix, la sécurité et la bonne gouvernance. Aguibou Sogodogo

Commentaires via Facebook :

Source : Maliweb Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here