Taekwondo : Les J.O. 2020 commencent au Maroc

Les sélections nationales séniors et poomsae ont quitté Bamako, hier lundi pour Agadir (Maroc) qui abritera trois grandes compétitions, du 28 mars au 1er avril. Il s’agit des Championnats d’Afrique séniors dames et hommes, «kyorugi» (28-30 mars), des Championnats d’Afrique séniors dames et hommes, «poomsae» (28 mars) et de la coupe du président de la Fédération mondiale de taekwondo (31 mars-1er avril). Ces compétitions de grade G4 pour les Championnats d’Afrique «kyorugi» et «poomsae» et G2 pour la coupe du président de WT (Fédération mondiale de taekwondo, ndlr) sont organisées par l’instance dirigeante du taekwondo mondial pour permettre aux athlètes d’obtenir des points dans la perspective des qualifications aux Jeux olympiques de Tokyo 2020. Pour les compétitions de «kyorugi» (combat) il y a cinq combattants et autant d’officiels, contre deux athlètes et un officiel pour la compétition de «poomsae». Au total, sept athlètes, toutes catégories confondues, seront présents à Agadir pour défendre les couleurs du Mali. Nos mousquetaires ont pour nom : Mamadou Dembélé (catégorie des 31-40 ans), Bakary Ballo (catégorie des 41-50 ans), Adama Ballo (-54kg), Oumar Sissoko (-63kg), Samba Niang (-68kg), Seydou Fofana (-74kg) et Karamoko Soumaré (-87kg). Quatre responsables techniques et un délégué fédéral accompagnent les athlètes : Ibrahima Niang, Bah Bagayoko (entraîneurs de la sélection masculine), Fatoumata Toumani Diallo, Mamadou Comé, Malick Diallo (tous membres du staff technique), Dr Inhissa Ben Bengaly (médecin). Les athlètes maliens ont-ils une chance de récolter des points dans le Royaume chérifien ? «Pour moi, il n y a aucun doute là-dessus», répond sans hésiter, un responsable de la Fédération malienne de taekwondo (FEMAT). Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here