Processus électoral : L’Observatoire pour les élections invite les OSC à s’impliquer

En conférence de presse samedi dernier à son siège à l’ACI-2000, les responsables de l’Observatoire ont réclamé une implication effective de la société civile dans l’organisation future des processus électoraux. Tirant leçon des élections passées, notamment la présidentielle et les législatives de 2013 et les communales de 2016, l’Observatoire réclame une élection plus transparente et inclusive sur toute l’étendue du territoire. “Avec les élections communales du 20 novembre 2016, le Mali a vécu une crise postélectorale, émaillée de violences dans certaines localités du pays. Les partis politiques de l’opposition ont décrié les fraudes massives et l’achat de conscience, ont déposé une motion de censure contre le gouvernement dirigé par le Premier ministre Modibo Kéita, et, ont exigé un moratoire de deux ans sur la tenue des élections au Mali ainsi que la mise en place d’un organe unique de gestion des élections. Bref, le processus électoral n’a pas été inclusif”, a déclaré Diakaria Traoré, secrétaire à la sensibilisation de l’Observatoire. Selon Ibrahima Sangho, président de l’Observatoire, pour les élections, les organisations de la société civile (OSC) qui devraient agir sur le scrutin du 20 novembre, en aidant à corriger en temps réel les dysfonctionnements et les insuffisances du scrutin, “n’ont pas bénéficié d’accompagnement pour ce faire”. Il a souligné que “la véritable communication électorale, à travers l’information, la sensibilisation et la mobilisation des citoyennes et des citoyens par les OSC, a été amputée du processus”. C’est pourquoi, poursuivra-t-il, l’Observatoire pour les élections recommande des synergies d’actions au ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation comme : l’adoption d’un Code électoral en République du Mali ; l’implication effective des organisations de la société civile (OSC) dans le cheminement du processus électoral avant, pendant et après les élections ; la mise en place d’un cadre permanent et opérationnel de concertation avec les OSC ; la mise en œuvre de véritables programmes d’information, de formation, de sensibilisation et d’éducation civique, en étroite collaboration avec les OSC spécialisées sur les questions de gouvernance, de démocratie et d’élections au Mali. Le président de l’Observatoire s’est montré néanmoins optimiste sur la tenue prochaine de l’élection présidentielle à la date indiquée au constat de la visite récente du Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga dans les régions du Centre et du Nord, notamment Kidal. Il a invité les médias à jouer pleinement leur rôle pour le bon déroulement des élections. Amadou Kodio Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here