Autonomisation de la femme et de l’enfant : Le FAFE en quête de performance

Le comité de pilotage du Fonds d’appui à l’autonomisation de la femme et de l’enfant (FAFE) s’est réuni, la semaine passée, à la Maison de la Femme et de l’Enfant rive gauche. Cette 6è réunion a été présidée par le secrétaire général du ministère en charge de la Promotion de la Femme, Mohamed Attaher Maïga. Il avait à ses cotés la directrice du FAFE, Mme Kanté Fatoumata Diankoumba. La réunion avait à son ordre du jour la présentation du bilan des activités de 2017, la présentation du document de programmation pluriannuelle des dépenses et projet annuel de performance, la mise à disposition du compte rendu de la réunion précédente et l’état de mise en œuvre des recommandations du comité de pilotage. La particularité de cette année est que le FAFE partira sur une autre base qui n’est pas la subvention. Avec la Banque nationale de développement agricole (BNDA) comme partenaire, le FAFE accordera alors à différentes promotrices de PME/PMI des prêts pour une enveloppe totale de 600 millions de FCFA. Le comité de pilotage est l’organe de contrôle et d’orientation des activités du FAFE. A cet effet, il a pour mission de valider les documents techniques relatifs aux conditions d’accès au Fonds, de valider les dossiers de demande de financement soumis à la cellule technique, autoriser le financement des projets, faire le suivi évaluation des fonds alloués et veiller à éviter les multiples financements des bénéficiaires. Pour les différents guichets, le comité propose plusieurs orientations. Pour le guichet 1 pour l’entrepreneuriat féminin, la cellule technique du FAFE (CT-FAFE) se propose de renforcer le partenariat de financement avec les systèmes financiers décentralisés (SFD) et orienter les femmes porteuses d’activités génératrices de revenus vers les prêts dans le but de limiter les subventions. Pour le guichet 2, la CT FAFE se propose de renforcer les capacités des femmes des organisations féminines ciblées sur différentes thématiques y compris le renforcement des capacités des futures bénéficiaires. La CT FAFE se propose pour le guichet 3d’accompagner les enfants en situation difficile à travers une réinsertion socioéconomique de ces derniers. Le président du comité a indiqué que depuis 3 ans, le FAFE s’est fait remarquer à travers des projets sur le territoire national, plus particulièrement à travers la couverture sociale. Selon le secrétaire général du ministère en charge de la Promotion de la Femme, cette couverture sociale et géographique sur fonds de l’Etat a atteint 95% avec l‘appui des partenaires clés comme l’UNICEF et l’Onu Femmes. En termes de perspectives, Mohamed Attaher Maïga a souligné que son département juge nécessaire de gérer les urgences. Il s’agira de mettre l’accent sur les zones où la sécurité pose problème, et également la promotion des femmes à travers la vulgarisation des activités génératrices de revenus. Comme perspective, il dira que le FAFE est en train de développer un partenariat fructueux avec le partenaire égyptien en matière d’épanouissement des femmes. Cinq ONG partenaires sont en train de mettre en œuvre le financement des organisations des Régions du nord du Mali. Evoquant les difficultés, Mohamed Attaher Maïga a révélé que le FAFE a eu beaucoup de problèmes dans l’exécution de ses actions essentielles par rapport au suivi et à la communication. Il a précisé que ces tensions de trésorerie ont surtout causé des blocages au niveau de certains fonds. Pour pallier cela, M. Maïga a évoqué un besoin de reformuler le cadre organique. Fatoumata NAPHO Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here