Candidature de l’Adema/Pasj à la présidentielle de juillet : Le parti de l’abeille mérite-t-il encore d’être pris au sérieux au Mali ?

4
A quelques encablures de l’élection présidentielle de 2018, le Parti Africain pour la Solidarité et la Justice (ADEMA/PASJ) cherche désespérément à faire l’ancien Président de la transition Dioncounda TRAORE, son candidat. Membre de la mouvance présidentielle depuis 2013, l’ADEMA/PASJ est de nos jours divisé sur la question de candidature interne à l’élection présidentielle du 29 juillet prochain. Du moins, c’est ce qui explique le spectacle auquel, l’ADEMA/PASJ se livre actuellement et qui est loin de connaître son épilogue. Il est un secret de polichinelle que ce projet de candidature interne n’est pas évidemment dans l’intérêt de certains cadres du parti des abeilles. Ils auraient préféré que leur parti poursuive son soutien à l’actuel Président de la République dans la perspective d’un second quinquennat. Parmi eux, certains sont même actuellement membres du gouvernement. A défaut d’y sortir de façon logique pour participer convenablement à la compétition électorale en faveur d’un éventuel candidat de leur parti, il faut travailler à distraire les militants et l’opinion publique. Par ailleurs, il est aisé d’identifier d’autres barons de l’ADEMA/PASJ, mécontents ou frustrés d’avoir été sevrés des délices du pouvoir dont ils estiment avoir contribué de manière déterminante à la conquête. Ils tiennent à renégocier les termes du contrat politique avec le Président de la République. Mais comment ? Leur parti ADEMA/PASJ doit présenter son propre candidat contre l’actuel Président de la Président de la République. Etant donné que l’évidence d’une victoire au 1er tour est fort probablement à écarter au regard de l’état de fragilisation autant de la majorité que de l’opposition, les accords pour des alliances seront conclus au 2e tour et offriront l’occasion de se repositionner stratégiquement pour les cinq (05) ans à venir. Plutôt favorables à ne pas avoir de candidat interne contrairement aux indications données par le parti, le groupe pro IBK de l’ADEMA a décidé, pour être en phase avec la tendance qui lui est opposée, de jouer au théâtre en propulsant le Pr Dioncounda TRAORE sur la scène. Pourtant l’ancien Président de la transition 2012-2013 ne s’est jusqu’ici prononcé de manière explicite et sans équivoque qu’il acceptait la proposition de son parti d’être candidat à l’élection présidentielle de juillet prochain. Il y a quelques jours, des députés du groupe parlementaire ADEMA/PASJ auraient rencontré le Pr Dioncounda TRAORE pour lever tout doute par rapport à sa candidature. Au sortir de ces discussions, ces représentants de la nation auraient déclaré que Dioncounda acceptait d’être candidat. Cependant, aucune déclaration formelle de l’intéressé lui-même ne fut faite pour corroborer les propos rapportés en son nom. Un jour plus tard, d’autres nouvelles nous sont parvenuesau sujet d’un échange téléphonique entre notre confrère Dramane Aliou KONE, Directeur du Groupe de Presse Renouveau et non moins Président de la Maison de la Presse avec le Pr Dioncounda TRAORE lors duquel, ce dernier aurait rejeté en bloc toutes les allégations concernant sa candidature. En ces termes, Dioncounda aurait dit : « « Je n’ai dit à personne que j’ai accepté d’être candidat. Tout ça est faux ». Ce « cirque »auquel nous assistons aujourd’hui de la part abeilles est non seulement la preuve que le bureau exécutif national (BEN) dirigé par le Pr Tièmoko TRAORE ne compte pas sérieusement sortir un candidat du parti mais aussi une stratégie pour amuser la galerie autour d’une supposée candidature de Dioncounda TRAORE dont l’unanimité dissuaderait certains cadres récalcitrants farouchement déterminés à se porter candidats (allusion faite à Kalfa SANOGO et Dramane DEMBELE). Ce plan du BEN de l’ADEMA/ PASJ semble fonctionner pour le moment car Dramane DEMBELE, un des leaders de la 2e tendance au sein de l’ADEMA/PASJ se serait résolu derrière la fausse vraie candidature de Dioncounda TRAORE. En tout cas jusqu’à ce que la vérité éclate au grand jour. Ce qui est étonnant après tous ces effets d’annonce de l’investiture du candidat de l’ADEMA/PASJ prévue pour le 25 avril prochain (donc dans quelques jours), c’est que les abeilles n’ont réellement pas de candidat. Les dernières actualités de l’ADEMA/PASJ apportent la preuve que la carte Dioncounda TRAORE est assez loin d’être une évidence. Sans surprise, la ruche finira ces tractations par l’adoption de la 2e option. Celle de soutenir un candidat externe au parti lorsqu’elle n’arrive pas à s’entendre autour d’un candidat. Ainsi, les membres du BEN et ministres dans le gouvernement Soumeylou Boubeye MAIGA sans oublier les honorables députés acquis à la cause de l’actuel Président de la République Ibrahim Boubacar KEITA, réussiront leur coup : mettre tout en œuvre pour accompagner le Président IBK dans le cadre d’un deuxième mandat. A suivre ! De Gaulle Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here