Bolloré logistics Mali : Les employés victimes de l’exploitation de l’Homme par l’Homme?

Depuis plus de 5 ans, les travailleurs de l’entreprise Bolloré sont victimes de toutes sortes d’abus et d’exploitations de la part de leurs Responsables. Selon les agents, les employés font objet de toutes sortes d’actes de violation de la législation malienne en vigueur, des conventions professionnelles. Ce, à travers, entre autres, des bassesses de salaires par rapport à ceux pratiqués dans les autres pays de la Sous-région. La société française internationale de transport et de logistique du Français Vincent Bolloré au Mali est actuellement transformée en un réseau d’exploitation de l’Homme par l’Homme. Des vampires et des vautours sanguinaires sur les corps des misérables employés qui ne cherchent que leur pain quotidien. C’est ça la réalité du Mali d’aujourd’hui. Depuis plus de 5 ans, le personnel local de cette multinationale de Transports ne cesse d’émettre en vain des cris de leur détresse et d’indignation. Des employés qui subissent de toutes sortes de mauvais traitements érigés en système au sein de Bolloré Africa Logistics Mali. Ce, malgré les multiples efforts des Comités syndicaux. Dans cette société, les employés sont toujours intimidés, traumatisés et privés des droits de gradation salariale et de formation depuis des années. Et cela serait dû à l’esprit égoïste des Responsables du personnel. Faisant allusion aux autres pays comme le Burkina-Faso et le Niger, les travailleurs du Mali ne pèsent pas le même poids de traitement. Car, au moment où les Agents de ces pays gagnent au-delà de 250.000 francs CFA en salaire brut, ceux du Mali n’ont que 150.000 francs CFA. Qui suce alors le sang de ces employés ? Interdits de prendre contact avec les Hauts Responsables de cette grande entreprise internationale de transport et de logistique pour ne pas dévoiler leurs problèmes, les travailleurs de Bolloré logistics Mali ne savent plus à quel saint se vouer, vu les nombreuses démarches infructueuses. Plus graves encore, ils sont obligés de se taire pour conserver le boulot. Se dirige-t-on vers une renaissance de la dictature? Dommage! Selon une source indépendante, les travailleurs ne bénéficient pas aussi de formation ni d’ascension salariale depuis des années alors que Bolloré Mali a fortement haussé les chiffres d’affaires ces dernières années par l’assiduité et les efforts des employés qui œuvrent inlassablement à la rentabilisation de la multinationale. Donc, les employés sollicitent l’implication légale des autorités compétentes maliennes dans cette affaire qui n’a que trop duré au détriment de nos compatriotes. Les travailleurs revendiquent pacifiquement la formation sans distinction et l’amélioration de leurs conditions de travail conformément aux textes en vigueur au Mali. Ce, à l’instar de leurs collègues de la Sous-région. Affaire à suivre ! Seydou Konaté : LE COMBAT Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here