Audit du fichier électoral 2018 : Un moyen sûr de renforcer la transparence, la confiance, dans le processus électoral

36
Dans le cadre de la transparence dans le processus électoral au Mali, un audit du fichier électoral a été lancé par la Délégation générale aux élections, le lundi 16 avril 2018, à la Bibliothèque Nationale à l’ACI 2000. La cérémonie de lancement était placée sous l’égide du président de la CENI Amadou Bah, qui avait à ses côtés le délégué général des élections, le général Siaka Sangaré. Un fichier électoral fiable accepté par tous les partis politiques et de la société civile est un facteur incontournable pour le processus électoral. C’est pourquoi les autorités du Mali ainsi que les organes chargés des élections notamment la DGE et la CENI en collaboration avec l’OIF ont opté pour un audit du fichier. Le président de la Délégation Générale aux Elections, dans ses mots de bienvenu a souligné que le fichier électoral de 2018 qui fera l’objet de vérification quantitative et qualitative est le résultat des opérations de révision exceptionnelle. Ce fichier comprend 8 000 464 électeurs dont 4 106 305 hommes et 3 894 159 femmes qui sont repartis entre 22 309 bureaux de votes dont 1 182 dans les juridictions diplomatiques et consulaires et 21 127 sur le territoire national. Selon lui, les auditeurs auront a leur disposition deux postes de travail composé de deux PC , une copie de la constitution, une copie de la loi électorale, une copie du décret portant modalité de gestion du fichier électoral, une copie de la note technique relative à l’enrôlement des jeunes majeurs, une copie de la synthèse du rapport d’évaluation du fichier électoral. Il a exprimé la disponibilité des membres de la DGE afin qu’ils apportent tous ce dont les auditeurs auront besoin. En prenant la parole, le président de la CENI a affirmé que c’est la première fois qu’un audit du fichier électoral se fait au Mali. Il a rappelé que l’audit du fichier électoral est un moyen sûr de renforcer la transparence, base de confiance, dans le processus électoral et le fichier électoral en particulier. Des experts aguerris de la sous régions et de l’OIF choisis pour mener à bien ce processus d’audit avec comme collaborateur les membres de la CENI et de la DGE. Les résultats issus de cet audit seront présentés sur le fichier électoral définitif aux acteurs politiques et aux citoyens comme il est de règle depuis 2013, il sera mis en ligne sur le site web de l’AGETIC gage de la transparence, il sera également mis en place le dispositif de consultation par SMS comme en 2013 et 2016. A. KONE Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here