Gestion de l’activité de la phase transitoire du chemin de fer : Réchauffement du dossier des rails

46
Le Premier ministre Soumeylou Boubeye Maiga vient de diligenter un rapport d’audit comptable de l’activité de la phase transitoire du chemin de fer Dakar-Bamako Ferroviaire(DBF). Il a demandé au ministre des finances Boubou Cissé à mettre en œuvre les recommandations. Ça chauffe à la régie des chemins de fer Dakar- Bamako. La crise refait surface. La reprise du train voyageur qui avait été annoncée tambour battant sur les antennes de l’ORTM, et sur certaines chaînes étrangères et mise exécution par le nouveau ministre des transports a été de courte durée. C’était un saupoudrage qui n’a pas donné les effets escomptés. La régie des chemins de fer Dakar Bamako est au bout du rouleau. Cela fait trois mois que les travailleurs sont sans salaires. Devant cet état de fait, les comités syndicaux de la boite, accompagnés par des associations de la région de Kayes, telles que la KADERKA, l’Association « Sauvons les rails » ont renoué avec leurs anciennes revendications : Ils ont demandé à l’Etat d’honorer à ses engagements ; c’est-à-dire, donner les 4 milliards promis par le président de la république pour permettre la reprise totale du trafic voyageur ; payer les 3 mois d’arriérés de salaires ; le paiement des indemnités des agents à la retraite depuis 2017, la réhabilitation de la voie et la tenue des réunions inter-Etat. Selon, le secrétaire général du syndicat, Mamadou Dienta, les recettes pour l’instant ne dépassent pas 29 milliards de FCFA alors que la masse salariale est de 180 milliards de FCFA. Malgré cette situation, le ministre des Finances Boubou Sissoko veut lier le paiement des salaires au train voyageur. Il dira que le train voyageur qui circule actuellement n’a qu’une seule locomotive. Selon le secrétaire général, l’Etat du Mali et le Sénégal dans un communiqué conjoint avaient pris des engagements, à savoir le paiement des salaires. Et pourtant l’audit comptable et financier de la gestion de l’activité de la phase transitoire du chemin de fer Dakar Bamako Ferroviaire (DBF) mené par le PM révèle certaines insuffisances. Le PM Soumeilou Boubeye Maïga a demandé au ministre des transports et au ministre des Finances, chacun en ce qui le concerne, à procéder à la mise en œuvre intégrale des recommandations à savoir : prendre des dispositions pour le paiement des arriérés des salaires et cotisations sociales(AMO, INPS) de quatre(4) mois( septembre, octobre, novembre et Décembre 2017), pour un montant de 523.041.177 FCFA ; assurer le traitement desdits arriérés et cotisations par la direction des Finances et du Matériel du ministère de l’Equipement et des Transports, la Direction des Ressources Humaines(DRH) du secteur concerné et leur paiement direct par le Payeur Général du Trésor. Dans le rapport, il est également demandé de prendre les dispositions idoines pour mettre fin à la gestion de la phase transitoire de l’activité du chemin de fer Dakar-Bamako ferroviaire d’ici fin mars 2018 ; convoquer une réunion extraordinaire du comité d’orientation en vue de mettre en place une société d’exploitation avec statut juridique approprié avant le mois de mars 2018 et prendre des dispositions nécessaires pour rendre opérationnelle la Société Ferroviaire du Mali (SOPAFER-Mali) ; procéder au remboursement intégral des impôts ; taxes et cotisations sociales retenus sur les salaires des agents et non reversés par Dakar-Bamako, pour un montant total de 750.606.086 FCFA ; produire les pièces justificatives des dépenses de 106.142.795 FCFA, payé sur la caisse ; procéder au recouvrement des arriérés au titre des baux d’un montant de 205.361.626 FCFA non recouvrer à échéance ; justifier et ou rembourser l’excédent brut financier de 1.051.364.913 FCFA ; procéder enfin à la nomination des « bimoteurs » chargés du paiement des agents sur « billetage ». Affaire à suivre. Fakara Faïnké Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here