Mission du Canada au Mali : nos hélicoptères seront armés comme s’ils étaient en Afghanistan

1646
Les hélicoptères militaires canadiens qui se rendront bientôt au Mali dans le cadre d’une mission humanitaire de l’ONU seront équipés comme ils l’étaient en Afghanistan. Ils effectueront leur mission comme s’ils étaient en territoire ennemi. Cette militarisation de l’intervention canadienne au Mali a été confirmée par le lieutenant-général Steve Bowes ainsi que le directeur de l’état-major stratégique au quartier général de la Défense nationale, le major général Al Meinzinger. Ils témoignaient à Ottawa devant le Comité de la défense de la Chambre des communes au sujet de la mission de maintien de la paix en Afrique de l’Ouest. Les six hélicoptères canadiens – deux CH-147 Chinook et quatre CH-146 Griffon – effectueront ainsi des évacuations médicales, feront la navette autour des Casques bleus des Nations unies et soutiendront occasionnellement les soi-disant pays du G-5 Sahel qui effectuent des opérations antiterroristes contre des extrémistes islamiques. Aide-mémoire… Les opérations aériennes des hélicoptères militaires à Kandahar ont été menées sous l’égide de la mission de combat quinquennale du Canada, qui s’est terminée en 2011. Hélicoptères de type Griffon Photo : ICI Radio-Canada Hélicoptères de type Griffon Photo : ICI Radio-Canada Opération humanitaire ou opération de combat Les deux responsables du déploiement canadien au Mali ont longuement été interrogés par des députés conservateurs de l’opposition qui voulaient savoir si le déploiement qui devrait commencer en août doit être considéré comme étant dans les faits une opération de combat dans une zone de guerre. Les responsables militaires ont évité cependant cette description. Le lieutenant-général Steve Bowes a affirmé que l’armée canadienne est habituée à opérer dans des « environnements à haut risque » et a qualifié le Mali de « zone de conflit complexe ». La menace que représentent les extrémistes au Mali pour les avions provient des armes légères, telles que les fusils, les mitrailleuses et les grenades propulsées par fusée, qui ne sont pas très différentes des armes que l’armée de l’air a affrontées en Afghanistan. Selon le lieutenant-général Steve Bowes, il n’y a « aucune preuve » que des guérilleros au Mali sont armés de missiles sol-air portatifs, connus sous le nom de MANPADS. Tout de même, les hélicoptères canadiens seront équipés de systèmes défensifs, y compris de mitrailleuses de calibre .50. Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here