Bureau du Vérificateur général : Un cadre chevronné aux commandes

L’on connait depuis la sortie du décret n°2018-0367 P/RM le 11 avril 2018, le nouveau Vérificateur général du Mali, le 3èmedepuis la création de l’institution en la personne de Samba Alhamdou Baby, précédemment secrétaire général du ministère de la Solidarité et de l’Action humanitaire, poste qu’il occupait depuis 2014. Il remplace ainsi Amadou Ousmane Touré dont le mandat est arrivé à terme. Dans le contrôle de la transparence, M. Baby est en terrain connu puisque c’est un ancien cadre du Contrôle général des services publics. Administrateur civil de classe exceptionnelle de son état, humble et très discret avec une riche carrière derrière lui, Samba Alhamdou Baby sera à même de conduire pendant 7 ans, cette super structure indépendante, très stratégique dans la lutte contre la corruption et la délinquance financière. Il est connu comme un cadre compétent, rigoureux, intègre. Zoom sur son parcours intellectuel Chevalier de l’Ordre National et administrateur Civil de classe exceptionnelle de 3èmeéchelon, il a la distinction de Citoyen honoraire des villes de Dallas et de Lincoln et de l’Etat du Nebraska. Comme formation, le nouveau vérificateur général est titulaire d’un Doctorat d’Etat en droit, obtenu à l’académie des Sciences juridiques d’Ukraine (Ex-Urss) et d’un diplôme d’études approfondies (DEA) en droit de l’Université d’Etat du Kouban – Krasnodar, ex-URSS. A son retour au bercail, le jeune docteur en droit entame une riche et brillante carrière au sein de la haute administration publique malienne. Ainsi, de 1993 à 1994, il est chargé de mission au cabinet du ministre de la Sécurité intérieure. En 1994 il est affecté au Secrétariat général du gouvernement où pendant sept ans, il gère en sa qualité de conseiller technique le travail gouvernemental. Samba Alhamdou Baby produit des avis juridiques et vérifie la régularité et la conformité des projets de textes législatifs et réglementaires. Par la même occasion, il conduit les réunions interministérielles. A partir de l’an 2000, et ce pendant quatorze ans, il a travaillé au Contrôle général des services publics en qualité de contrôleur des services publics. En 2013, il devient chef du département des Investigations au Contrôle général des services publics. Il y assurait la coordination des relations avec les Institutions supérieures de contrôle des finances publiques, INTOSAI (Organisation Internationale des Institutions Supérieures de Contrôle des Finances Publiques), AFROSAI (Organisation Africaine des Institutions Supérieures de Contrôle des Finances Publiques), CREFIAF (Organisation des Institutions Supérieures des Finances Publiques Africaines Francophone au Sud du Sahara) et l’Institution de Développement de l’Initiative (IDI). Notre nouveau Vérificateur général dispose déjà d’un carnet d’adresses garni pour entamer sa nouvelle mission. C’est en 2014, qu’il quitte le Contrôle général des Services publics pour être le Secrétariat général du ministère de la Solidarité et de l’Action Humanitaire. Rappelons qu’au Mali comme à l’extérieur, M. Baby a participé à plusieurs sessions de renforcement des capacités sur la vérification de performance, l’audit, les techniques d’évaluation des manuels de procédures sans oublier de nombreux voyages d’étude sur la « Transparence et Bonne gouvernance ». À l’Ecole Nationale d’Administration de Paris (ENA), il a participé à des sessions sur « la corruption : réalités économiques et moyens de lutte ». Daniel KOURIBA Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here