Pole politique consensuel : Le président du MC-ATT, Bittar, au secours du Mali

69
Un pôle politique consensuel a vu le jour sur l’échiquier politique malien sous le leadership du président du MC-ATT, Jeamille Bittar. Il a été porté sur les fonts baptismaux le samedi 21 avril 2018 à la Maison des aînés en présence des leaders et représentants de l’ensemble de la classe politique. Face aux tiraillements politiques actuels, Jeamille Bittar s’est frayé un chemin : en créant un Pôle politique du consensus (PPC). Pour M. Bittar, le consensus est un facteur de stabilité politique et sociale, un régulateur de la vie économique. Cependant, il est difficile de prédire l’avenir d’un tel pôle politique face à la complexité de la tâche. Mais Bittar est formel : il ne veut rien d’autre si ce n’est de souder les Maliens et mettre le Mali au-dessus de tous les intérêts partisans. Mieux, il affirme n’appartenir à aucun bord politique et prône la gestion consensuelle du pays. “Nous ne sommes ni avec la majorité, ni avec l’opposition, ni avec le centre. Pour autant, nous respectons chacun dans son choix”. Et pour gagner un tel pari aujourd’hui Bittar propose de s’appuyer sur une gouvernance axée sur le consensus. “Notre pays est meurtri, exposé aux divisions. Il tend à se déliter peu à peu alors que nous avons la culture du compromis dans nos traditions”. Le nouveau PPC est défini dans une charte dont la cérémonie de signature des adhésions se fera ultérieurement. Cette charte appelle à mettre le Mali au-dessus de la mêlée et loin des clivages partisans. Elle privilégie l’unité, la réconciliation nationale et la fin des querelles fratricides. Les difficultés d’aujourd’hui ne sont pas insurmontables, a estimé le président du MC-ATT, exhortant les uns et les autres à dépasser leurs egos et à privilégier le dialogue et la réconciliation de tous les Maliens. Les objectifs du PPC sont nombreux. Il vise, entre autres, à développer et entretenir les profonds liens qui nous rattachent à nos racines et à nos valeurs traditionnelles essentiellement basées sur une gestion consensuelle des affaires publiques et politiques du pays, le renforcement de la citoyenneté, le travail, l’alternance et la transparence. Plusieurs leaders et représentants de la classe politique étaient présents au lancement du PPC, notamment Dr. Bocari Tréta de la Convention de la majorité présidentielle, l’honorable Moussa Timbiné du RPM, Iba Ndiaye de l’URD, représentant l’honorable Soumaïla Cissé, Aliou Boubacar Diallo de l’ADP/Maliba, le doyen Youssouf Traoré de l’UFDP, des leaders de l’Adéma, du Cnid, de l’APR, des APM, etc. Le nouveau pôle reste ouvert à tous les partis politiques confondus, les organisations de la société civile et leaders d’opinion. Selon Jeamille Bittar d’ores et déjà 17 partis politiques ont manifesté leurs intérêts d’adhésion à ce mouvement. Zoumana Coulibaly Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here