Pôle politique du consensus : Pour promouvoir la gestion consensuelle du pays Le PPC vise à développer et entretenir les profonds liens qui rattachent les Maliens à leurs racines et à leurs valeurs traditionnelles

52
A quelques mois de l’élection présidentielle, les partis politiques, mouvements et associations de toutes natures sont en train de se lancer dans un calcul politicien. Certains préfèrent fédérer leurs opinions pour la conquête du pouvoir. Tandis que d’autres, vu la situation politico-sécuritaire que traverse le pays, privilégient le consensus pour sauver l’essentiel qu’est le Mali. C’est dans cet esprit qu’est né le Pôle politique du consensus, dont le lancement a été effectué le week-end dernier, à la Maison des Ainés de Bamako. Ce nouveau-né des regroupements politique au Mali, qui n’est ni de la Majorité présidentielle, ni de l’Opposition, ni du Centre, est l’initiative et l’œuvre du parti : Mouvement citoyen pour l’alternance, le travail, une formation politique dont est porteuse une branche des amis de l’ex-président ATT. Il s’agit de JeamilleBittar et ses admirateurs. Il a été rejoint dans sa démarche par quelques partis politiques et associations. Pour le bon fonctionnement de leur regroupement, ils ont élaboré une charte dont le jeune Amadou Coulibaly s’est fait le devoir de faire sa lecture. Au préambule de ladite charte, il est indiqué de : renforcer la citoyenneté, le travail, l’alternance et la transparence ; instaurer un esprit et une culture du pardon et consolider la paix et la réconciliation nationale ; soutenir toute action de nature à préserver l’unité nationale et l’intégrité territoriale du Mali ; œuvrer à la bonne tenue de consultations électorales régulières, libres, crédibles et transparentes ; promouvoir l’éducation et la formation professionnelle et œuvrer au rassemblement des forces politiques et sociales qui partagent notre vision et les valeurs exprimées dans la présente Charte Selon le président JeamilleBittar, la démarche du Pôle Politique du Consensus consiste à poser des actes tout en privilégiant le Mali. Pour ce faire, le PPC va travailler de sorte que à pouvoir souder les maliens. Tout en pensant d’abord au Mali, le Pôle Politique du Consensus demande à chaque citoyen de ce pays, de quelque bord qu’il soit de se donner la main pour sauver ce qui est essentiel. Estimant que la plupart des acteurs oublient le fondamental, le PPC croit qu’il est de son devoir de former l’union autour la patrie. S’agissant des prochaines échéances électorales en vue, Bittar pense qu’elles ne doivent pas servir de prétexte pour diviser davantage les maliens. Bien que selon lui, elles constituent le seul créneau pour accéder au pouvoir. Et le président de MC-ATT d’ajouter, que la Nation est en péril. C’est pourquoi, il pense qu’il faut créer un élan de solidarité, avant de lancer un cri de cœur pour un rassemblement national pour le Mali. Invité en qualité du président du Rassemblement Pour le Mali (RPM) et de la Majorité présidentielle, Dr BocariTréta a promis des élections justes, crédibles, transparentes et inclusives. Il a fait savoir à l’assistance, de leur détermination et courage, à défendre le bilan du président IBK. « Le peule sera informé au moment venu des acquis de la gouvernance du président. Egalement, il sera mis au courant de ce qui n’a pas fonctionné. Et le pourquoi de ce non fonctionnement. Cette cérémonie de lancement a enregistré les présences de certaines formations de la scène politique. Il s’agit du RPM, de l’ADEMA-PASJ, de l’ADP- Maliba, de l’URD, du PDES etc. Diakalia M Dembélé Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here