Comité de suivi de l’Accord : Rencontre d’évaluation avec le premier ministre

La 24ème session ordinaire du Comité de suivi de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali, issu du processus d’Alger a pris fin hier à la primature avec une rencontre d’évaluation avec le Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga. A l’issue de la réunion, le président du CSA, Ahmed Boutache était face à la presse dans la salle de réunion de la Primature. Il avait à ses côtés le ministre de la Défense et des Anciens combattants, Tienan Coulibaly et le représentant du chef de la MINUSMA. A l’entame de ses propos, le président du CSA a expliqué que la rencontre avec le Premier ministre s’inscrivait dans le cadre d’une évaluation pour faire le point de la situation et voir ce qui a pu être réalisé dans le cadre du dialogue inter-malien. A l’issue des travaux, dira-t-il, tout le monde a exprimé sa satisfaction quant aux résultats enregistrés pour ce qui est de la mise en œuvre de la feuille de route dégagée et souhaité que l’application de cette feuille de route se poursuive dans les meilleures conditions possibles dans les prochains jours. Grâce à l’implication directe et personnelle du Premier ministre dans la gestion de la mise en œuvre de l’Accord, Ahmed Boutache dira que le CSA s’est donné les moyens de faire en sorte que la mise en œuvre du processus de l’Accord évolue favorablement. «Je pense que c’est aujourd’hui le cas, notamment, avec la feuille de route en 21 points qui a été adoptée conjointement par les trois parties maliennes signataires de l’Accord et qui scinde les actions à réaliser en deux catégories», a-t-il expliqué. La première catégorie d’actions, précisera le président du CSA, ce sont celles qui doivent être réalisées avant l’élection présidentielle, c’est-à-dire entre avril et juin. Ensuite il y aura les actions qui seront concrétisées après le scrutin présidentiel, des actions qui s’étendront sur une période un peu plus longue. «Toutes les mesures nécessaires ont été prises, ou sont en voie de l’être pour assurer la participation des réfugiés au scrutin du 29 juillet», a-t-il ajouté. S’exprimant sur des actions retenues à concrétiser avant l’élection du 29 juillet, le président du CSA dira que celles-ci concernent la mise en place du Mécanisme opérationnel de coordination (MOC) et l’affectation des ressources humaines et matérielles aux autorités intérimaires et aux collèges transitoires pour assurer leur effectivité en termes d’action. S’agissant de l’observateur indépendant, il a rappelé que celui-ci a été recruté au mois de janvier. «Dès sa nomination, il a entrepris une mission d’information auprès de l’ensemble des acteurs concernés et j’ai eu des assurances qu’il déposera son premier rapport à la 25ème session qui se tiendra probablement au mois de mai», a-t-il conclu. Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here