Commerce du bétail: la grève du CRACDM, un mort-né

Dans un communiqué conjoint, daté d’hier mardi, les deux plus grands syndicats de commerçants détaillants, à savoir le Groupement des commerçants détaillants du Mali (CAGCDM) et le syndicat national des commerçants détaillants du Mali (SYNACODEM), ont clairement pris leur distance par rapport à une grève annoncée, du 3 au 4 mai, par un mystérieux Collectif des regroupements et associations des commerçants détaillants du Mali. L’effet d’annonce n’aura donc pas été de longue durée, après cette démarcation, sans ambiguïté, des syndicats les plus représentatifs des détaillants qui, en aucun moment, n’ont été associés à cette initiative unilatérale. ‘’La Coordination des associations et groupements des commerçants détaillants du Mali (CAGCDM) et le Syndicat national des commerçants détaillants du Mali (SYNACODEM), après une analyse approfondie de la situation, tiennent à informer les opérateurs économiques sur l’ensemble du territoire national, en particulier leurs mandants ainsi que l’opinion publique nationale et internationale qu’ils n’ont été aucunement associés ni de près ni de loin à ce préavis’’, peut-on lire dans le communiqué conjoint.. De toute évidence, la manière cavalière avec laquelle le Collectif des regroupements et associations des commerçants détaillants du Mali a agi, n’a pas été du goût des deux syndicats réfractaires à la grève. Aussi ont-ils saisi l’occasion pour appeler à l’unité d’action. ‘’Ils réaffirment leur attachement à l’unité du secteur privé, au dialogue, à la concertation et au partenariat légendaire entre les faîtières et les pouvoirs publics pour résoudre toutes les préoccupations du secteur et préserver les acquis’’. N’ayant pas été associés au préalable et ne se reconnaissant pas dans le mot d’ordre de grève du Collectif des regroupements et associations des commerçants détaillants du Mali, le Groupement des commerçants détaillants du Mali (CAGCDM) et le Syndicat national des commerçants détaillants du Mali (SYNACODEM), demandent à leurs mandats de ne pas se sentir concernés par cette grève. ‘’En conséquence, la Coordination des associations et groupements des commerçants détaillants du Mali (CAGCDM) et le Syndicat national des commerçants détaillants du Mali (SYNACODEM) invitent leurs membres et sympathisants à vaguer normalement à leurs affaires les 03 et 04 mai 2018 pour préserver la sérénité et la quiétude de nos laborieuses populations en ce moment précis où notre cher pays traverse des passes difficiles de son histoire multiséculaire’’, demandent les deux syndicats de commerçants détaillants dans leur communiqué conjoint. La prise de distance des deux syndicats de commerçants détaillants, les plus représentatifs ; mais également la crédibilité du mot d’ordre de grève portant sur une histoire de visa pour la Chine, portent un sérieux coup au combat de ce syndicat esseulé qui n’arrivera certainement pas à tirer profit de la période pré-électorale pour arracher ce qu’il n’aurait pas pu obtenir en d’autres périodes. Par Bertin DAKOUO Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here