Construction des équipements marchands: la maire entame les pourparlers avec l’entreprise Group CGCOC

68
La Mairie du District de Bamako a tenu, hier mardi, une session extraordinaire pour étudier l’accord de collaboration avec le Groupe CGCOC, une société chinoise, prête à construire des équipements marchands pour notre capitale. C’était en présence du partenaire chinois, Wang Shaoping. A l’ouverture de la rencontre, le maire Adama SANGARE s’est réjoui de l’attention accordée par les partenaires chinois pour la réalisation de certains projets de développement de la ville de Bamako où se pose avec acuité le développement urbain. Celle-ci, pense le maire SANGARE, est la preuve que son plaidoyer a eu des échos auprès de nombreux d’opérateurs économiques nationaux et internationaux. Ce, d’autant plus qu’il se rappelle 2010, il a abordé avec des acteurs les problèmes de développement de la ville de Bamako. Dans leur collaboration, a expliqué le maire Adama SANGARE, l’entreprise chinoise CGCOQ sollicite un partenariat public-privé entre elle et la ville de Bamako, à travers la réalisation de quatre projets. Ceux-ci, selon M. SANGARE, concernent la construction d’un complexe administratif et commercial dénommé Immeuble Bama Saba ; la construction d’un espace marchand au marché Dossolo TRAORE ; la construction d’un parking public à étage à l’ACI 2000 ; et enfin, la réalisation d’un marché moderne en commune I du District de Bamako. Pour M. SANGARE, la réalisation de ces projets contribuera à améliorer les conditions de vie des habitants de la ville. Ils s’inscrivent également dans le cadre du Programme d’urgence sociale du président IBK. «Notre ambition est de changer Bamako en une capitale moderne, durable et qui préserve sa place de moteur de croissance et de plaque tournante de l’économie malienne et sous régionale», a-t-il déclaré. En marge de cette rencontre, le président de l’Agence de développement régional (ADR), Mahamadou WADIDIE, a indiqué que la collaboration avec la société Wang Shaoping est une opportunité pour la ville de réaliser certains projets de développement. La rencontre, indique-t-il, est une phase des pourparlers entre les acteurs qui sera suivie des études préparatoires. Après ces phases, les projets seront soumis au conseil des élus du District de Bamako pour son adoption, a précisé M. WADIDIE. Par Sikou BAH Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here