Ségou : Quand IBK traite les chefs de villages comme des mendiants

En visite dans la région de Ségou depuis hier, le président de la République Ibrahim Boubacar Kéita a donné trente millions de FCFA aux chefs de villages qui se sont mobilisés pour l’accueillir. C’est une grosse somme à l’annonce, mais insignifiante pour le nombre de personnes à qui elle a été offerte. Ils étaient « 2 331 chefs de village et plus de 200 conseillers » à avoir répondu à l’appel, des organisateurs de la visite présidentielle en 4e région. A cette occasion, le président de la République a rencontré les sages mobilisés. En guise de récompense, IBK a donné trente millions de FCFA aux autorités coutumières. Une information confirmée par le porte-parole des chefs de village au cours de la rencontre. La somme, à l’annonce, est agitatrice. Mais elle est insignifiante pour le nombre de ceux à qui elle a été donnée. « Nous avons reçu les trente millions, mais nous nous préoccupons maintenant du mode de répartition. Nous ne savons pas comment partager trente millions à plus de 2000 personnes », s’inquiète un chef de village, membre de commission de mobilisation des chefs de village pour la visite d’Etat. Il craint que le don présidentiel ne soit une source de division entre les chefs coutumiers de la région. En faisant un petit calcul de division, chaque chef de village recevra 12 870 FCFA. Avec les 200 conseillers accompagnateurs, le dividende chute à 11 850. Que représente une telle somme pour un chef de village qui laisse sa famille deux à trois jours durant et qui a parcouru des centaines de kilomètres pour rallier Ségou ? En tout cas ce montant alloué aux chefs de village n’a qu’un effet d’annonce. Et politiquement, il est comparable à un coup d’épée dans l’eau. Maliki Diallo Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here