Promulgation précipitée de la loi électorale La constitution violée !

3
C’est tard dans la nuit du jeudi 19 avril 2018 que l’Assemblée nationale a adopté par 93 voix pour, 2 contre et 18 abstentions, le projet de loi portant modification de la Loi n°2016-048 du 17 octobre 2016 portant loi électorale. Ainsi donc, l’opposition parlementaire qui a vu l’essentiel de ses amendements rejetés par les dociles députés godillots de la majorité présidentielle, a refusé de voter le texte. Ce qui est loin d’être l’expression du consensus que le Protocole de la CEDEAO exige dans les circonstances actuelles du délai qui sépare la relecture actuelle de la loi électorale de la date de tenue du premier scrutin de 2018 qui est celui de la présidentielle. On aurait pu en conséquence de cette situation peu heureuse, s’attendre à une éventuelle saisine de la Cour constitutionnelle par les députés de l’opposition parlementaire. Mais c’est peine perdue ! Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here