Tiébilé Dramé dévoile tout sur l’achat d’équipements pour l’armée malienne: Le Régime IBK, c’est de la ‘’Mafia’’

Le président du Parti pour la Renaissance Nationale (Parena),Tiebiblé Dramé a tenu une conférence de presse hier, mercredi 25 Avril 2018, dans la salle de conférence de la maison de la presse. L’occasion a été mise à profit pour éclairer la lanterne des hommes de medias sur les micmacs et les détournements sur l’ achat d’équipements pour l’armée malienne dont le cas de l’hélicoptère super Puma payé en espèces et le mystère des avions Brésiliens. D’entrée de jeu, le président du parti du Bélier Blanc a déclaré que les gouvernants actuels détournent et pillent les ressources publiques destinées aux forces armées du Mali. Avant d’entrer dans les détails, Tiebilé Dramé a précisé que les gouvernants ont ouvert les portes des casernes pour montrer aux téléspectateurs les avions de transport et les hélicoptères sans que ceux-ci ne sachent les dessous d’acquisition de ces équipements. Leur acquisition n’est pas claire, estime-t-il. A ses dires, partout où ils passent, le Président de la République et ses partisans se félicitent pour avoir doté l’armée malienne d’équipements. Au même moment, les victimes de l’insécurité se multiplient. «En 2017, 716 personnes ont perdu la vie au Mali. Parmi elles, 245 militaires maliens. Les trois premiers mois de 2018 ont enregistré la mort d’au moins 300 personnes dont 51 militaires maliens et six internationaux », a-t-il expliqué. Aux dires du Président du Parena, dans le cadre des dépenses de loi d’orientation et de programmation militaire (LOPM) votée le 15 février 2015, il y a eu des détournements de deniers publics et d’énormes surfacturations. Selon Tiebilé Dramé, le Président de la République possède des rapports confidentiels de deux missions d’audit conduites par un cabinet privé et une structure publique mais il est jusqu’à présent incapable de les publier. Aux dires du conférencier, ce rapport concerne la vérification des dépenses exécutées dans le cadre d’une douzaine de contrats conclus par le Gouvernement pour doter les FAMAS de moyens terrestres et aériens. « Ces rapports sont des condensés choquants d’anomalies volontaires, de violations grossières et délibérées des règles de la comptabilité publique dans le seul but de piller les maigres ressources d’un pays en guerre qui se bat pour sa survie », explique-t-il Tiebilé dévoile les résultats de l’audit Selon Tiebilé Dramé, en plus du Super PUMA d’occasion acheté en Irlande et payé en espèces, le gouvernement malien a déboursé près de 3,5 milliards de FCFA pour payer, cash, un hélicoptère de transport type « Super Puma » en violation de toutes les règles élémentaires de procédure d’achat. Pis, après sa présentation à la presse, cet hélicoptère est cloué au sol malgré l’achat de pièces de rechange à hauteur de 3 milliards de franc CFA. « En payant par espèces un hélicoptère entier, le Gouvernement du Mali s’est donné à une pratique digne de la mafia », dénonce le président du Parena Tiébiblé Dramé va plus loin. Il affirme que le gouvernement a acheté un second Super PUMA à 3,9 milliards de FCFA auprès d’Airbus sans que les termes et conditions du contrat ne soient connus. « Le document du contrat est tout simplement illisible selon le cabinet d’audit », précise-t-il. Là aussi, un officier supérieur a déclaré au magazine américain en ligne « Bloomberg.com » que les deux Super Puma étaient « cloués au sol ». Ils n’étaient pas en mesure de voler à la fin janvier 2018, aux dires de Tiebilé Dramé. Pour lui, c’est à cause de la mauvaise qualité des hélicoptères Super PUMA de l’armée malienne que le premier ministre Soumeylou Boubeye Maiga a effectué son voyage au centre et au nord du Mali à bord d’un hélicoptère des Nations Unies. En ce qui concerne le mystère des avions brésiliens, l’opposant Tiébilé Dramé a rappelé que le Mali a signé un contrat de 88,7 millions de dollars américains, soit environ 51,682 milliards FCFA (au cours en vigueur en Juin 2015), pour l’acquisition de six (6) avions de guerre « Super Tucano ». Le président même a, aux dires de Tiebilé Dramé, annoncé la livraison imminente de quatre (4) Super Tucano dont la valeur, y inclut les prestations de service, est fixée à environ 68 millions de dollars. « Au lieu de 51,7 milliards FCFA initialement prévus, le contrat de Juin 2015 a fait l’objet de 53,302 milliards de FCFA d’engagement et de mandatement entre 2015 et 2017 par les services financiers de l’Etat », s’est étonné le président du Parena. Le conférencier se demande aussi où sont passés les deux autres avions de guerre car sur les 6 prévus, le Président n’a annoncé que la livraison de quatre. Une autre mafia du régime IBK est la réparation en 2016 d’un hélicoptère de combat acquis sous le président Amadou Toumani Touré à 5,8 milliards francs dans un pays voisin. Aussi, aux dires de Tiebilé Dramé, le gouvernement a formé 15 pilotes à 250 millions chacun. Or, selon les experts, le coût de formation d’un pilote se situe entre 20 et 35 millions de FCFA. Ce n’est pas tout, le parti du Bélier Blanc affirme que le gouvernement a fait de change imaginaire. « La plupart des contrats ont été signés en dollars américains. Entre 2015 et 2017, le dollar a fluctué entre 545 et 630 FCFA. Pourtant, les sommes converties l’ont toujours été en défaveur du Trésor public qui a perdu plus de 2,1 milliards de FCFA dans les opérations de change », a-t-il martelé. Avant de terminer, Tiebilé Dramé a invité le Président de la République, Chef suprême des armées de publier les contenus des deux rapports explosifs sur des détournements massifs de ressources financières destinées à nos forces armées qu’il possède afin que les fossoyeurs soient punis. Boureima Guindo Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here