L’Algérie «fait plus que son devoir» aux côtés des Maliens face à une conjoncture difficile

Le coordonnateur général du camp de réfugiés maliens de Mbera, dans la province de Bassikounou à la frontière mauritano-malienne, Mohamed Ag Malha Mohamed El Hadi, a affirmé que l’Algérie «a toujours fait plus que son devoir» à l’égard du peuple malien pour l’aider à surmonter la conjoncture difficile que traverse le pays depuis des années. Mohamed Ag Malha Mohamed El Hadi a indiqué, à l’arrivée de la caravane de solidarité qu’organise l’Unité de communication et de coordination du Sahel au profit des réfugiés maliens du camp de Mbera, que «l’Etat algérien, sous la direction du président moudjahid Abdelaziz Bouteflika, a toujours fait plus que son devoir en se mettant du côtés du peuple malien pour l’aider à surmonter la conjoncture difficile que vit le Mali depuis des années». Rappelant le soutien apporté par le peuple malien à la Guerre de Libération nationale qui a mis fin aux années de colonialisme français, le responsable malien a précisé que l’Algérie «était à l’avant-garde de l’élan de solidarité avec le peuple malien depuis le début du conflit» en 2011, en plus de «l’appui matériel et moral que le Mali a reçu de la part de l’Algérie sur tous les plans, pour concrétiser la sécurité et la stabilité du pays, surmonter la conjoncture difficile et concrétiser son développement et progrès». «J’ai constaté personnellement, à plusieurs occasions, le grand travail humanitaire qu’effectue le Croissant-Rouge algérien pour le peuple malien, que ce soit à l’intérieur de l’Algérie ou dans les camps de réfugiés», a ajouté le coordonnateur général. Rappelant que la solidarité et le soutien de l’Algérie au Mali «ne datent pas d’aujourd’hui», mais des années 70’ et 80’, le même responsable a affirmé que «l’Algérie s’est chargée, depuis les premières années de son indépendance, d’apporter aide et soutien aux pays africains qui connaissent une situation difficile». «La solidarité de l’Algérie avec le Mali et les peuples africains qui connaissent des circonstances difficiles se fait toujours dans la discrétion», a-t-il relevé. L’Algérie, a-t-il dit, «est un pays musulman et n’attend rien en retour, à travers ses actions humanitaires envers ses voisins et enfants du continent africain». La même source a écarté «le retour des réfugiés résidents à Ambara vers le Mali, en raison des menaces terroristes dans certaines régions du Mali». APS Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here