Ramadan et cherté de vie : Les prix grimpent à nouveau

4
Le mois béni de Ramadan, au titre de l’année 2018, avance à grands pas vers la communauté musulmane du Mali et du reste du monde. Comme à l’accoutumée, cette période de forte adoration du Tout puissant Allah est vécue à l’avance par une grande peur au ventre liée à la fluctuation des prix des denrées de première nécessité sur le marché. Déjà les prix grimpent. Il s’agit des produits céréaliers et laitiers, du sucre, de la viande, du pain, des condiments… Pays laïc à forte sensibilité religieuse, notre pays, à travers sa communauté musulmane, s’apprête à vivre le mois de Ramadan 2018 pieusement. Mais, comme il fallait s’y attendre, l’inquiétude des fidèles musulmans aurait été qu’à chaque période de jeûne il y a une flambée des prix des denrées de première nécessité sur tout le marché national. Donc, cette année encore, les mêmes soucis planent sur le panier de la ménagère Malienne. Et sur tous marchés de la place, les prix grimpent. En effet, selon une source spécialisée, le prix du sucre, de la viande et de l’oignon a commencé d’escalader sans consigne des plus hautes autorités. Cela, sous la barbe du Syndicat des commerçants détaillants qui ne lève aucun doigt. Par exemple, le prix d’un demi-kilo de viande avec os a monté de 100FCFA et 200 FCFA pour le kilo. Pareil pour le sucre dont le demi-kilo est de 250 FCFA au lieu de 225FCFA. Cette augmentation est appliquée il y a quelques jours maintenant. Et sans préavis aux consommateurs. Même le prix de l’oignon vient d’être révisé à la hausse. L’heure est de tirer la sonnette d’alarme à l’adresse des plus hautes autorités notamment le Département du Commerce et de la Concurrence par rapport à cet état de fait afin que des dispositions qui s’imposent soient prises à temps opportun. Les démarches pour l’organisation de la « Foire Ramadan » dont le Département a pris l’habitude de l’organiser peuvent commencer au grand ouf de soulagement des populations. Sur les lieux de cette foire, le Gouvernement procèdera à la vente des denrées de première nécessité à des prix abordables par les consommateurs. Nous y reviendrons ! Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here