Soumana Mory Coulibaly, président de la fédération RPM de la région de Ségou : “La forte mobilisation des Ségoviens témoigne de l’estime à l’endroit du président IBK”

2
“Si IBK est réélu, je suis sûr qu’il va trouver des moyens pour donner un salaire minimum aux chefs de village” Dans une interview qu’il nous accordée en marge de la rencontre entre le président de la République et les 2 331 chefs de village de la région de Ségou, le président de la Fédération Rpm de la région de Ségou, Soumana Mory Coulibaly, qui a piloté de main de maitre la visite du chef de l’Etat en quatrième région, revient sur cet échange au stade Amary Daou de Ségou, le mardi 23 avril, entre le premier magistrat du pays et les chefs coutumiers. ujourd’hui-Mali : Vous avez initié et coordonné une rencontre entre le président de la République et tous les chefs de village de la région de Ségou. Pourquoi cette initiative ? Soumana Mory Coulibaly : Cette initiative, c’était pour amener les chefs de village à rencontrer le président de la République afin qu’il soit imprégné des vrais problèmes de ces chefs coutumiers et pour qu’ils apprennent à se connaitre également. Pour certains, c’était la première fois de voir le chef de l’Etat de si près, de 5 à 10 mètres. Beaucoup ont eu aussi l’opportunité de lui serrer sa main et échanger avec lui. Cette rencontre est très importante car elle permettra dans l’avenir d’instaurer un dialogue politique entre le président de la République et les populations car le plus souvent les gens disent que les responsables politiques sont distants du peuple. C’est que nous voulons éviter. Au terme de cette rencontre entre le président et les chefs de village, quelles sont vos premières impressions ? Pour moi les chefs de village ont compris que le président de la République est très sensible à leurs préoccupations. Les gens pensent que tout ce que le président de la République fait, c’est en guise de sa réélection ou son confort personnel. Ce qui n’est pas le cas d’IBK qui aime profondément ce pays et le bien-être des populations. Vous avez vu que le Président, lors de son intervention, n’a pas pu retenir ses larmes. C’est un message pour dire à ces chefs de village qu’il les a compris, qu’il partage leurs préoccupations, leur peine. On ne peut que remercier ces chefs de village qui ont tous effectué le déplacement pour écouter le Président. Certains ont laissé leur confort pour être dans un environnement qui ne sied pas à leur statut, mais ils ont accepté toutes ces conditions à cause de tout ce qu’ils ont entendu sur le chef de l’Etat. Moi-même je n’ai jamais été dans ces villages pour leur dire de venir, mais nous leur avons juste envoyé des messages et ils ont tous fait le déplacement sans exception. Ce que ces chefs de villages demandent, ce n’est rien d’autre que de la considération. Ils se disent qu’ils n’ont jamais été considérés, mais ils ont maintenant un homme politique en face d’eux qui a parlé de leurs problèmes, acquis à leur cause, mais ils ont voulu lui dire, vous avez entamé un travail, mais c’est un travail qui n’avance pas, trouvez les moyens de faire avancer les choses. A cet effet, je sais que le chef de l’Etat va leur donner des macarons. S’il est réélu aussi, je sûr qu’il va trouver des moyens pour donner un salaire minimum à ces chefs de village comme c’est le cas en Côte d’Ivoire. Ce n’est pas tout. Il y aura des signes distinctifs sur leur maison, notamment le drapeau du Mali, pour que les gens sachent qu’il y a une autorité qui est là. En tant que premier responsable du Rpm à Ségou, êtes-vous satisfait de la mobilisation, notamment l’accueil réservé au président IBK ? Evidement je suis très comblé. Mais je vous rappelle que j’étais au début, au centre et à la fin de cette mobilisation, vu l’engouement suscité par les infrastructures et l’estime que les Ségoviens portent au président IBK, on ne pouvait pas s’attendre à une surprise désagréable pour la mobilisation. Je vous rappelle que c’est moi qui ai fixé le nombre de 100 000 personnes pour accueillir le président IBK à Ségou. Ce chiffre a-t-il été atteint selon vous ? Ah oui ! Ce chiffre a été dépassé. Il fallait vivre cet accueil. D’abord sur le site de l’inauguration de l’échangeur, il y avait plus de 50 000 personnes, auquelles il faut ajouter tous ceux qui sont sortis tout au long de la route. Nous avons largement dépassé les 100 000 personnes. Il faut préciser que sur le site, il y avait plus de 7000 chaises pour les hommes politiques et les chefs de village et autres car quand le Président voyage, le plus souvent il n’y avait pas de tribune pour les cadres politiques, c’est pourquoi j’ai décidé de faire en sorte qu’ils soient dans une position confortable. A ces 7 000 personnes, il faut ajouter les 30 000 personnes venues de Pelengana, des cercles de Bla, de San, de Tominian et dans la zone Office du Niger. Pour la petite histoire, le secrétaire général de la Présidence m’a fait savoir que je me suis engagé pour 100 000, mais que j’ai dépassé les 200 000 personnes. En tout cas, nous savons que les gens sont sortis massivement. Même si je ne peux donner un chiffre exact, il faut admettre que le nombre dépasse les 160 000 personnes. Cette forte mobilisation des Ségoviens témoigne de l’estime à l’endroit du président IBK. Propos recueillis par Kassoum THERA REACTIONS DE CHEFS DE VILLAGE Bourama Coulibaly chef de village de Banankoro dans la commune de Pelengana : « Il est temps que les chefs de village se donnent la main pour bâtir ce pays » « Je ne pouvais aucunement rater cette occasion de rencontrer le président de la République. Au terme des échanges avec le chef de l’Etat, je pense maintenant qu’il est temps que tous les chefs de village s’unissent, se donnent la main pour bâtir ce pays ». Mamadou Bouaré, chef de village de Niougoun : « IBK porte nos préoccupations dans son cœur » « Au terme de cette rencontre, j’ai retenu deux enseignements. Primo, le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta, porte nos préoccupations dans son cœur. Secundo, j’ai compris qu’il souhaite qu’on s’entraide dans le bien de ce pays ». Salif Dembélé chef de village de Kedjnana Kalwagala : « IBK est animé d’une bonne foi, respectueux de nos traditions » « A la fin de cette rencontre, l’appel que je lance à tous les chefs de village, c’est de voter pour le président de la République Ibrahim Boubacar Kéïta s’il est candidat à sa propre succession car au terme des échanges, les enseignements que nous avons tirés, c’est qu’il est animé d’une bonne foi et respectueux de nos traditions ». Mahamadou Traore dit Douga chef de village de Fayara : « Nous allons pousser IBK à se présenter pour un second mandat » « Nous remercions d’abord le président de la République pour avoir fait le déplacement de Ségou et nous rencontrer, malgré un emploi du temps chargé. C’est la première fois au Mali qu’un président de la République réunit les chefs de village de toute une région. Cela est à son actif. Nous demandons que de telles rencontres soient perpétuées. Si IBK refuse de se présenter pour un second mandat, nous allons le pousser à le faire car il se soucie des préoccupations des chefs de village ». ISMAÏLA COULIBALY COORDINATEUR DU COLLECTIF IBK KANU : « Même si on organise les élections le dimanche prochain IBK passera au premier tour » Les membres et responsables de partis et associations de soutien au président de la République Ibrahim Boubacar Kéïta étaient très nombreux à prendre part à l’inauguration du nouvel échangeur de Ségou. Dans ce lot, on trouve le Collectif des associations, groupements et clubs de soutien à la candidature du chef de l’Etat, IBK Kanu. Pour le coordinateur dudit collectif, Ismaïla Coulibaly, ils ont fait le déplacement de Ségou pour être témoins des réceptions des réalisations faites par le présidant IBK. « Vous avez vu ces réalisations dont l’échangeur qui fait la fierté du Mali et de l’Afrique. IBK a souci de ce pays, c’est pourquoi nous avons demandé à ce qu’il soit candidat à la Magistrature suprême. Pour ce faire, nous avons payé 10 000 000 Fcfa sur sa caution. Une chose est sûre, même si on organise les élections ce dimanche, le président passera dès le premier tour » a soutenu M. Coulibaly. Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here