A cause d’un projet pétrolier douteux : Le Premier ministre et le ministre des mines et du pétrole à couteaux tirés !

16
S’achemine-t-on vers une rupture entre le Premier ministre, Soumeylou Boubèye Maïga et le ministre des mines et du pétrole, Tiémoko Sangaré, président de l’Adema-Pasj ? A la lumière des informations qui nous parviennent nous pouvons dire sans risque de nous tromper que le torchon brûle entre les deux hommes politiques. Selon certaines indiscrétions rien ne va plus entre le Premier ministre, Soumeylou Boubèye Maïga et le ministre des Mines et du Pétrole, Tiémoko Sangaré, non moins président de l’Adema-PASJ. Ce dernier serait dans le collimateur du Premier ministre pour deux raisons. La première est politique et la seconde est financière. L’une dans l’autre, les rapports entre les deux anciens de camarade de l’Adema ont commencé à pourrir. En clair, la première raison est relative à l’inaction du président de l’Adema dans le soutien ou pas du parti de l’ancien président de la République, Alpha Oumar Konaré à la candidature d’IBK pour un nouveau bail. Donc, Tiémoko Sangaré s’est fait des ennemis pour n’être pas parvenu à mobiliser l’ensemble des militants de l’Adema autour de la candidature du président sortant, IBK. La deuxième raison et non la moindre concerne une affaire financière. Le PM s’opposerait catégoriquement à la tentative du ministre des Mines et du Pétrole, Tiémoko Sangaré, de faire passer un projet pétrolier au bénéfice de San Zou, un homme d’affaire disparu des radars depuis plusieurs années. Depuis, ces deux blocages, les rapports entre Tiémoko Sangaré et le PM, d’une part et entre le premier cité et la Convention de la Majorité Présidentielle (CMP) deviennent de plus en plus pourris. Certains annoncent que le nom du président de l’Adema est sur la liste des ministres qui sortiront du gouvernement lors du réaménagement technique annoncé depuis quelques temps afin de donner un nouveau souffle l’équipe gouvernementale dirigée par SBM. Oumar Traoré Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here