Banque Malienne de Solidarité (BMS-SA) : Le meilleur bilan sur les 17 banques de la place !

3
La Banque Malienne de Solidarité (BMS-sa) a tenu, le vendredi 27 à son siège à l’ACI 2000, la 55ème session de son Conseil d’Administration. Cette session était essentiellement consacrée à : l’examen du point d’exécution du budget 2017, l’examen du rapport d’activités de la banque de l’année 2017, l’examen du rapport des commissaires aux comptes et l’arrêté des Etats Financiers et proposition d’affectation du résultat 2017. Les travaux étaient présidés par son président du Conseil d’Administration, Dr Bocary Treta en présence de son Directeur Général, M.Babaly Bah . De prime abord, le président du conseil d’administration a fait savoir que l’exercice 2017 a été positivement marqué par la Banque Malienne de Solidarité (BMS-SA). Une année au cours de laquelle la BMS s’est hissée au premier rang national en termes de total bilan, mais aussi, a pu maintenir sa première place en terme de volume de financement direct de l’Economie. Tout cela a été rendu possible grâce entre autres, à l’adoption d’un plan stratégique à moyen terme (PMT 2017-2021) dans le but d’optimiser l’accompagnement des PEM et de renforcer le financement et la promotion de l’habitat, la mise en œuvre avec succès du nouveau plan comptable bancaire révisé et des reformes Bâle II et III instruites par les autorités monétaires et la réalisation de la fusion des filiales BMS et ex-BHM en France. Sur le plan financier, selon le PCA les principaux indicateurs de la BMS-sa continuent d’évoluer favorablement, cela malgré un contexte socio-économique difficile et une concurrence de plus en plus vive. De ce fait, le Total du bilan de la BMS s’est établi à 720 milliards de FCFA au 31 décembre 2017 contre 618 milliards de FCFA au 31 décembre 2016, soit une augmentation de 101 milliards de FCFA ou un taux de 16%. Toute chose qui a permis à la BMS-SA de passer de la 2ème à la 1ère place sur 17 banques et établissements financiers de la place. Selon Dr Tréta les ressources de la banque sont passées de 532 milliards de FCFA au 31 décembre 2016 à 613 milliards de FCFA au décembre 2017 soit une augmentation de 81milliards de nos francs pour un taux de 15%. Les dépôts clientèle, toujours selon le PCA, se sont chiffrés à 410 milliards de FCFA en fin 2017 contre 375 milliards de FCFA en fin 2016, soit une hausse de 35 milliards de FCFA pour un taux de 9%. En ce qui concerne les emplois, ils se sont établis à 648 milliards de FCFA en 2017 contre 413 milliards de FCFA en 2016 soit une augmentation 175 milliards de FCFA, pour un taux de 42%. Les crédits à la clientèle se sont élevés à 361 milliards de FCFA au 31 décembre 2017 contre 334 milliards de FCFA au 31 décembre 2016 soit une augmentation de 27 milliards de nos francs. « Une part importante de ces crédits concerne le financement de plusieurs programmes de jeunes et autres promoteurs privés à travers des structures partenaires : APEJ, ANPE/FARE, PACD, PRECACD, PROCEJ, PAPSA/FDE et PACEPEP » a expliqué Dr Bocar Tréta. A la lumière du discours du PCA de la BMS, le résultat net qui découle, malgré le contexte économique difficile s’est chiffré à 7,5 milliards de FCFA au 31 décembre 2017 contre 4,6 milliards de FCFA au 31 décembre 2016, soit une augmentation de 2,9 milliards de FCFA, un taux bonifié à 63%. Ce rang honorable sera consolidé, selon le PCA, pour 2018, la BMS-sa entend poursuivre les grandes orientations définies dans le PMT 2017/2021. Par Jean Joseph Konaté Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here