Bonne tenue des élections au Nord : Les moyens de la MINUSMA ne feront pas défaut !

11
Dans le cadre de son traditionnel point de presse bimensuel, jeudi 26 avril la Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) à travers sa porte-parole Mme Myriam Dessables a entretenu la presse sur l’actualité de ses différentes composantes et les enjeux de l’heure. C’était à son quartier général à Badalabougou. La conférencière du jour, Myriam Dessables a tout d’abord évoqué l’attaque repoussée par les casques bleus, en étroite coordination avec les forces de défense et de sécurité maliennes et les forces internationales à Tombouctou du 14 avril dernier. Une attaque qui a coûté la vie à un Casque bleu burkinabè et blessé sept autres, ainsi que sept soldats des forces internationales et deux civils maliens. Selon elle, cette attaque est la plus sévère contre la MINUSMA depuis son établissement en 2013 sur le sol Malien. Le Secrétaire général des Nations Unies M. António Guterres dans un communiqué a salué le courage des hommes et des femmes qui servent dans la MINUSMA et dans les forces armées maliennes et internationales au péril de leur vie et au prix de sacrifices personnels importants. Il a par ailleurs appelé les autorités maliennes ainsi que les groupes armés signataires de l’Accord de paix à ne ménager aucun effort pour identifier les auteurs de cette attaque, afin qu’ils puissent être traduits en justice le plus rapidement possible. Parlant des prochaines échéances électorales à venir, Mme Dessables, dira que durant les dernières semaines, la division des affaires électorales de la MINUSMA a poursuivi son appui technique aux acteurs étatiques et non-étatiques. A cet effet, en termes d’appui logistique, la Mission met à la disposition des autorités Malienne sa flotte aérienne pour assurer le transport de l’ensemble du matériel électoral sensible, des responsables et personnels électoraux de Bamako aux chefs-lieux des régions du nord et du centre. Toujours en appui à l’Etat du Mali dans l’organisation, la Mission a déjà recruté et mis à la disposition du processus 15 agents électoraux locaux auprès des Gouverneurs des régions du Nord et de Mopti pour appuyer les opérations de révision exceptionnelle des listes électorales qui se sont déroulées du 25 février au 06 mars 2018 et les opérations du RAVEC organisées dans les régions de Kidal, Ménaka, et Taoudéni. « Cette équipe restera sur le terrain pendant neuf mois et sera renforcée à l’approche des scrutins présidentiels et législatifs » a expliqué la porte-parole. Par rapport aux activités de la Force et de la Police Onusienne, elle dira que, cette Force a effectué 414 patrouilles, dont 73 escortes. Qu’elle mène actuellement deux opérations dans les régions du centre et nord du Mali, pour renforcer sa présence dans la zone et assurer une meilleure protection des populations conformément à son mandat, notamment à travers FITIRI 2 et FORONTO 2. Et la Police onusienne a effectué 733 patrouilles, dont 110 patrouilles et missions conjointes avec les forces de sécurité maliennes. Enfin, elle a parlé des derniers incidents survenus ces derniers jours au nord du pays visant les camps de la mission . « Le 22 avril une attaque s’est effectuée dans les alentours du Camp de la MINUSMA à Tombouctou. Suite à cette attaque une unité de réaction rapide de la mission a immédiatement été activée pour renforcer les positions. La Mission n’a eu à déplorer aucun dégât matériel ni pertes humaines. Et mercredi 25 avril le camp de Tessalit a été la cible de tirs indirects et de mortier. Une unité de réaction rapide de la Force de la MINUSMA et des forces internationales a été immédiatement déployée pour évaluer l’incident. Aucun dégât matériel n’a été reporté à ce jour » a-t-elle fait savoir. Par Jean Joseph Konaté Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here